Freud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8823 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les aberrations sexuelles 5

I Déviations par rapport à l’objet sexuel 5
A L’inversion 5
a) Comportement des invertis 5
b) Interprétation de l’inversion 5
c) Dégénérescence 5
d) Innéité 5
e) Explication de l’inversion 5
f) Recours à la bisexualité 5
g) Objets sexuels des invertis 5
h) But sexuel des invertis 6
i) Conclusion 6
B Immatures sexuels et animaux pris comme objets sexuels 6II Déviations par rapport au but sexuel 6
A Transgressions anatomiques 6
a) Surestimation de l’objet sexuel 6
b) Usage sexuel des muqueuses des lèvres et de la bouche 6
c) Importance des autres régions du corps 7
d) Substitut impropre de l’objet sexuel-fétichiste 7
B Fixations de buts sexuels préliminaires 7
a) Apparition de nouveaux objectifs 7
b) Toucher et regarder 7
c) Sadisme etmasochisme 7
III Généralités concernant l’ensemble des perversions 8
a) Variation et maladie 8
b) Le facteur psychique dans les perversions 8
c) Deux résultats 8
IV La pulsion sexuelle chez les névrosés 8
a) La psychanalyse 8
b) Résultats de la psychanalyse 8
c) Névrose et perversion 9
V pulsions partielles et zones érogènes 9
VI Explication de l’apparente prédominance de la sexualitéperverse dans les psychonévroses 9
VII Note sur l’infantilisme de la sexualité 9

La sexualité infantile 11

a) Négligence de l’infantile 11
b) Amnésie infantile 11
I La période de latence sexuelle de l’enfance et ses interruptions 11
a) Les inhibitions sexuelles 11
b) Formation réactionnelle et sublimation 11
c) Interruptions de la période de latence 11
II Les manifestations de lasexualité infantile 11
a) Le suçotement 11
b) Autoérotisme 12
III Le but sexuel de la sexualité infantil 12
a) Caractères des zones érogènes 12
b) But sexuel infantile 12
IV Les manifestations sexuelles masturbatoires 12
a) Activité de la zone anale 12
b) Activité des zones génitales 12
c) La seconde phase de la masturbation infantile 12
d) Retour de la masturbation du nourrisson 12
e)Prédisposition perverse polymorphe 12
f) Pulsions partielles 12
V Les recherches sexuelles infantiles 12
a) La pulsion de savoir 12
b) L’énigme du sphinx 12
c) Complexe de castration et envie du pénis 12
d) Théories de la naissance 12
e) Conception sadique du rapport sexuel 12
f) L’échec typique des recherches sexuelles enfantines 12
VI Phases de développement de l’organisation sexuelle 12
a)Organisations prégénitales 12
b) Ambivalence 12
c) Choix d’objet en deux temps 12
VII Sources de la sexualité infantile 12
a) Excitations mécaniques 12
b) Activité musculaire 13
c) Processus affectifs 13
d) Travail intellectuel 13
e) Variétés des constitutions sexuelles 13
f) Voie d’influence réciproque 13

Les métamorphoses de la puberté 14

I Le primat des zones génitales et le plaisirpréliminaire 14
a) La tension sexuelle 14
b) Mécanisme du plaisir préliminaire 14
c) Dangers du plaisir préliminaire 14
II Le problème de l’excitation sexuelle 14
a) Rôle des matières sexuelles 14
b) Importance des parties sexuelles internes 14
c) Théorie chimique 14
III La théorie de la libido 14
IV Différenciation de l’homme et de la femme 14
a) Zones directrices chez l’homme et chezla femme 14
V La découverte de l’objet 14
a) Objet sexuel de la période d’allaitement 14
b) Angoisse infantile 14
c) Barrière contre l’inceste 14
d) Effet ultérieur du choix d’objet infantile 14
e) Prévention de l’inversion 14

Récapitulation 15

a) Facteurs perturbant le développement 15
b) Constitution et hérédité 15
c) Elaboration ultérieure 15
d) Refoulement 15
e) Sublimation 15f) Vécu accidentel 15
g) Prématuration 15
h) Facteurs temporels 15
i) Adhérence 15
j) Fixation 15

S.FREUD

Trois essais sur la théorie sexuelle

Les aberrations sexuelles

Existence de besoins sexuels : hypothèse d’une « pulsion sexuelle » : la libido
L’opinion populaire : absente durant l’enfance, s’installe à l’adolescence. Son but serait l’union sexuelle.

Objet sexuel :...
tracking img