Freud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En 1900, NIETZSCHE meurt et FREUD publie l'interprétation des rêves. Ces deux penseurs marquent ce que l'on a pu appeler "l'ère du soupçon", en ce qu'ils introduisent des méthodes et deshypothèses radicalement nouvelles dans l'histoire de la pensée : selon ces auteurs, derrière les représentations et les activités conscientes du sujet, il faut soupçonner des forcespsychiques inconscientes, qui échappent à la maîtrise et à la volonté du sujet lui-même.

FREUD, enfin, décrit l'activité psychique comme un système dynamique de pulsions, marqué par unconflit entre des pulsions libidinales qui cherchent à s'exprimer, et une censure (elle-même inconsciente) qui travaille à maintenir les pulsions inconscientes en les refoulant.

Il existedonc pour FREUD une nécessité de l'inconscient, un travail de résistance qui interdit à la conscience, quelle que soit l'attention qu'elle y met, d'accéder à une certaine partie dupsychisme.

FREUD pointe l'existence d'une zone d'irresponsabilité dans les représentations et les activités humaines : ce dont je n'ai pas conscience m'échappe, je ne peux en revendiquer lamaîtrise, j'en suis en quelque façon le jouet. Comme l'écrira FREUD dans les cinq leçons sur la psychanalyse.

FREUD, propose avec la psychanalyse une méthode d'investigation del'inconscient et de reconquête d'une maîtrise consciente du psychisme : où est le "ça" ?, écrit FREUD dans l'introduction à la psychanalyse. Comment affirmer plus nettement l'acte de foinécessaire de toute recherche consciente et intelligente, dans la puissance souveraine (même si il s'agit d'une souveraineté négociée) de la conscience appuyée sur la réflexion ?

L'enjeu del'existence d'un inconscient psychique c'est celui de la responsabilité individuelle : un criminel peut-il se cacher derrière son inconscient pour se dérober à ses responsabilités ?
tracking img