Front national

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1120 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'extrême-droite
L’extrême-droite néo-nazie et fasciste
Les néo-nazis et fascistes avoués sont très minoritaires en Europe occidentale et ne disposent d’aucune base sociale, n’enregistrent aucun succès électoral, même modeste.
Les raisons de cet échec sont multiples. D’abord, dans les pays où ils ont émergés, les partis nationaux-populistes ont asséchés la terre des groupuscules. Ensuite,une répression policière intense, doublée d’une législation très dure contre le négationnisme et le néo-nazisme, ont réussi à briser toute dynamique. Enfin, les rivalités incessantes à l’intérieur de la nébuleuse néo-nazie ont empêché tout processus d’unification ou même de coopération durable. À ces facteurs, s’ajoute l’incapacité totale du néo-nazisme à renouveler sa thématique idéologique,figée dans la défense et l’illustration du III ème Reich.
De plus, on constate depuis environ 5 ans une progression des capacités de passage à l’action terroriste de petits groupes néo-nazis organisés sur le modèle américain de la «leaderless résistance». Ce concept consiste à organiser de petits noyaux autonomes de 2 ou 3 militants, très cloisonnés, voire à faire agir des individus isolés, cecisans qu’intervienne une organisation hiérarchisée et centralisée.
Il faut noter, dans un domaine connexe, que les milieux néo-nazis et skinheads commencent à s’intéresser aux pratiques satanistes et à s’investir dans le domaine de la musique connue sous la dénomination de « black métal ». Dans plusieurs pays européens, les satanistes d’extrême-droite ont commis des actions violentes : églisesincendiées, cimetières profanés. Leur idéologie est avant tout anti-chrétienne, paganisant, hostile à toutes les minorités. Dans le domaine de l’action violente, il faut enfin citer les multiples attaques extrémistes contre les foyers de demandeurs d’asile et contre des cibles juives.
La mouvance néo-nazie et skinhead européenne est aujourd’hui en crise à l’ouest. Elle n’a aucune autonomieidéologique, l’immense majorité de ses modèles et écrits de référence vient des États-Unis. Cependant, elle a su tirer parti des nouvelles technologies (CD ; Internet) pour conserver une réelle capacité de nuisance.
Les partis à tendance xénophobe ou raciste
Dans de nombreux États membres, des partis et des mouvements extrémistes qui s’expriment au sein du système démocratique, défendent une idéologieà tendance xénophobe, et parfois raciste.
Ces idéologies qui ont en commun l’hostilité à l’égard d’un ou de plusieurs groupes de la société, se dirigent contre les immigrés, les minorités nationale ou religieuses, ou contre des groupes sociaux marginaux.
Ces partis politiques et mouvements portent atteinte à la Convention Européenne des droits de l’homme. En effet, l’article 14 qui garantitla jouissance des droits et libertés reconnus dans la convention « sans distinction aucune, fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l’origine nationale ou sociale, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance ou toute autre situation ».
Je considère qu’ ils représentent actuellement le plusgrand danger pour la démocratie dans les États membres du Conseil de l’Europe.
Parmi eux se trouvent bien sûr les partis généralement considérés d’extrême-droite, mais également certains partis et mouvements nationalistes.
Même s’ils ne prônent pas directement la violence, ils créent néanmoins un climat qui est favorable à son développement. D’autre part, le soutien croissant dont ilsbénéficient dans certains pays, est particulièrement préoccupant.
Ainsi, les actes de violence raciale et ethnique, ainsi que les cas d’incitation à de tels actes se multiplient dans les États membres. L’intolérance religieuse et la discrimination contre les Roms/Tsiganes sont de plus en plus répandues


 Groupuscules:Regroupement d'un petit nombre de personnes. Souvent politique [Péjoratif]....
tracking img