Front populaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2786 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE FRONT POPULAIREProblématique : En quoi le Front Populaire a-t-il marqué un espoir dans une France en crise ?I – La naissance du Front PopulaireA – Espoir d’une union contre fascisme B – La campagne électoraleC – La victoire de la gauche unie II – Les beaux jours du Front Populaire A – La politique économique et sociale B – Le début d’une ère nouvelle ? C – La politique coloniale III – L’agoniedu Front PopulaireA – une France diviséeB – Des difficultés économiques qui entraînent le revirement des classes moyennes C – La dislocation du Front Populaire LE FRONT POULAIREIntroI. Les beaux jours du Front populaire.1 – L’espoir d’une union contre fascisme Le Front populaire est une coalition qui, unissant les forces de gauche et l’extrême gauche, se donne comme but en 1934 de défendre leslibertés démocratiques contre les menaces des « groupements fascistes « .Ce désir d’union est apparu après les émeutes du 6 février 1934, considérées comme un tentative de coup d’état fasciste . Cependant, au moment du 6 Février, les forces de gauche (SFIO,PC et radicaux ) entretiennent de mauvaises relations . Or le 6 février ne modifie pas ces mauvaises relations entre les 3 partis de gauche .Etc’est le 12 février 1934, la CGT ayant lancé un mot d’ordre de grève générale et le parti socialiste ayant ,organisé un défilé, le parti communiste et la CGTU (confédération générale du travail unitaire) décident de se joindre à la manifestation et à la grève pour débaucher les troupes socialistes.Les militants communistes se joignent cependant au cortége socialiste aux cris de « Unité! Unité» et lesdeux partis vont alors défiler de concert .
Ensuite , en Mai 1934 l’Internationale Communiste change d’attitude, abandonnant la tactique « classe contre classe « et invitant le PC à entrer dans la tactique des « Rassemblements populaires « dans le but de lutter contre le fascisme et ce en s’alliant aux socialistes et plus largement à tous les démocrates .C’est ce changement d’attitude qui est àl’origine du Front Populaire . M.THOREZ proposant la constitution d’un Front Populaire pour le pain et la liberté contre le fascisme et la guerre.
Il s’est constitué en 2 temps :-27 JUILLET 1934 le pacte d’unité d’action entre socialistes et communistes JUIN 1935 le ralliement des radicaux dans le rassemblement anti fasciste . Les radicaux représentants les classes moyennes , clientèle habituelledes partis fascistes . Enfin le 14 Juillet 1935,500 000 manifestants défilent derrière le communiste THOREZ, le socialiste BLUM et le radical DALADIER . Ce qui créa le comité national du rassemblement populaire composé de :La SFIO , le PC , l’Union Socialiste républicaine et le Parti RadicalDeux confédération syndicales : CCG ET CGTUdes mouvements à dominante intellectuelle.2 – La campagneélectorale Le comité a pour tâche de mettre au point une plate forme commune qui servira pour le second tour des élections législatives d’Avril- Mai 1936 ;Le programme du Front Populaire s’avère modéré, proche de celui du parti radical . Il s’articule autour du typique « le pain ,la paix , la liberté « qui lui servira de slogan .Il comporte donc des revendications politiques , par la paix, dissolutiondes ligues et la défense des libertés, ainsi que des revendication économiques , en l’occurrence un programme pour lutter contre la crise économique .La campagne électorale s’ouvre en Avril 1936 et il faut noter qu’au premier tour , chacun des partis du Front Populaire fait campagne pour son propre compte 3 – La victoire de la gauche unie (voir avec Clémentine)II – Les beaux jours du FrontPopulaire1 – La politique économique et sociale (voir avec Clémentine)2 – Lé début d’une ère nouvelle ?Le gouvernement Blum marque , certes,par ses réformes qu’il a entrepris mais aussi par l’esprit nouveau qu’il fait régner .Esprit nouveau surtout dans le domaine de la vie quotidienne où Léo Lagrange, sous secrétaire d’Etat aux sports et aux loisirs , le « Ministre de la Paresse » selon la droite est...
tracking img