Fruits et legumes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2492 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Maladies et accidents du travail
En hausse en 1999

Le Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels, qui s'est tenu mercredi en présence de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité, Élisabeth Guigou, a pris connaissance du bilan 2000 des conditions de travail qui analyse l'évolution du nombre et de la fréquence des atteintes à la santé dues au travail : accidents du travailet maladies professionnelles. Comme en 1998, l'année 1999 est marquée par une hausse du nombre des accidents du travail et des maladies professionnelles. Selon le bilan 2000 réalisé à partir des statistiques établies par la Cnam, le redémarrage de la hausse des indicateurs semble directement lié à la croissance du nombre d'actifs, passé d'environ 14,5 millions en 1997 à 16,6 millions en 1999.Plus d'accidents du travail mais leur fréquence diminue : après une progression du nombre des accidents du travail avec arrêt en 1998 (+ 3,12 %, 20611 accidents de plus qu'en 1997), la tendance se poursuit à la hausse en 1999 avec 22013 accidents supplémentaires soit une progression de 3,24 %. Pour les accidents graves, après une hausse de 2,46 % en 1998, l'année 1999 est parquée par une légèrediminution, avec 1 447 accidents en moins, soit un recul de - 3,10 %. La diminution du nombre d'accidents :mortels enregistrée depuis 1996 (773 accidents mortels) est en revanche interrompue,. Leur nombre est en hausse de 5 % pour 1999, à 717 décès, soit 34 décès de plus qu'en 1998 (683).
Sur deux ans (1997 à 1999), la hausse des accidents du travail avec arrêt s'établit à 42624, soit + 6,47 %. Enrevanche, le nombre d'accidents graves est en baisse avec 325 accidents de moins (- 0,71 %). Le nombre des accidents mortels s'élève légèrement.
Les indicateurs relatifs à la fréquence des accidents du travail connaissent les indices les plus bas jamais enregistrés : 44,8 pour mille en 1998 et 42 pour mille en 1999. Le taux de fréquence des accidents est également en diminution : 24, 6 accidentspar million d'heures travaillées pour 1998. Pour l'année 1999, les raisons entraînant le plus grand nombre d'accidents le plus grand nombre d'accidents du travail sont les accidents d'objets en cours de manipulation (24,2 %), suivis des accidents de plain-pied (20,2 %), puis des accidents avec objets en mouvement accidentel (11,7 %) et enfin les chutes avec dénivellation (9,5 %).
Pour le premiertrimestre de l'année 2000, on constate une stabilisation de la tendance. Tous les secteurs d'activité ont connu une diminution du nombre d'accidents : métallurgie (-1,7%), alimentation (-1,8 %), transport et manutention (-0,9 %), commerces non alimentaire (-1,8 %), interprofessionnel (-1,2 %). Seul le BTP connaît un taux d'accidents du travail en augmentation (+ 3 %)mais, aussi le nombre de salariésest bien plus important que l'année précédente (+11,59 %). Au total, selon les comités techniques nationaux (CTN), l'estimation du nombre d'accidents avec arrêt par grand secteur d'activité fait apparaître une légère diminution de 182696 accidents au premier trimestre 1999 à 182442 au premier trimestre 2000.
Plus de maladies professionnelles : le nombre de maladies déclarées constatées etreconnues est passé de 15554 en 1997 à 17421 en 1998, selon les derniers chiffres connus, soit une progression de 12 %. Le nombre de décès consécutifs à une maladie professionnelle a diminué sur la même période de 2,1 % passant de 95 à 93 décès.
Les affections péri-articulaires constituent les maladies de loin les plus fréquentes. Elles représentent 67 % des maladies professionnelles en 1998.
Parailleurs, les affections liées à 'amiante représentent toujours une part très importante du nombre de maladies professionnelles, en croissance sensible, reflet d'expositions anciennes. Elles ont presque doublé entre 1996 et 1998 (de 975 à 1813). Les maladies liées à l'amiante qui représentent 10,4 % des dossiers reconnus s'élèvent, en revanche, à 53 % du coût total des indemnités versées par le...
tracking img