Fruits tropicaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (437 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Korhogo: filière mangue – Les producteurs s’organisent
Euclide Okolou / 16 février 2010 / 0 Commentaire
[pic][pic]L’expression – Les producteurs de mangue de la région de Korhogo viennent de mettresur pied une coopérative qui va désormais défendre leurs intérêts. Ayant pour souci d’exploiter la mangue pour en tirer le maximum de dividendes, les producteurs sont allés, jeudi dernier, enassemblée générale constitutive pour asseoir leur structure dénommée «Gninnagnon». Ils ont bénéficié des conseils du Fonds international de recherche et du conseil agricole (Firca), ainsi que de l’appuitechnique de l’Anader.
Selon Yéo Kassonguina, président de cette coopérative, les producteurs veulent maîtriser leur filière. «Nous luttons pour un prix rémunérateur et à la longue nous envisageons denous lancer dans la transformation sur place des résidus. Nous voulons être présents au début et à la fin du processus de transformation», s’est expliqué le président. Rendant hommage aux exportateursgrâce à qui la mangue de Korhogo est connue de par le monde, Yéo Kassonguina a précisé que leur regroupement n’est nullement dirigé contre eux. Bien au contraire, les producteurs veulent profiter de lamangue dans tous ses aspects contrairement aux exportateurs qui ont plutôt besoin de certaines qualités de mangues. Et d’ajouter : « Déjà cette année, nous allons suivre la commercialisation de notreproduit pour qu’il y ait un seul interlocuteur entre nous et les exportateurs».
Prodiguant de sages conseils aux animateurs de la coopérative, le patron de l’Anader, le Commandant Bassomory Traoré,les a invités au sérieux dans le travail. «Au plan du développement rural, il y a beaucoup à faire. La mangue est vue comme une culture marginale. Mais si la filière est bien organisée, le producteurpeut en tirer beaucoup de profits comme c’est le cas au Burkina Faso où pourtant le capital verger ne vaut pas celui de la Côte d’Ivoire. Il y a beaucoup de dérivés de la mangue, qui peuvent être...
tracking img