Frzncais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1208 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les vétérans du milieu de la science-fiction au Canada se souviennent peut-être des recherches conduites par Henry Leperlier vers le milieu des années quatre-vingt-dix afin de mener à bien sa thèse de doctorat en littérature canadienne comparée à l'Université de Sherbrooke. Il avait profité de l'existence des premières listes de distribution électronique et de l'acquisition d'adresses de courrielpar un nombre grandissant d'auteurs pour communiquer directement avec les principaux acteurs et intervenants du milieu, de sorte que sa thèse s'appuie non seulement sur les ouvrages imprimés mais sur les témoignages et points de vue des membres du milieu.

Intitulée Canadian Science Fiction: A Reluctant Genre (.PDF), cette thèse est disponible sur le site des thèses canadiennes. Leperlier n'estpas un historien ou un théoricien, et il ne faut pas compter sur ce texte pour faire des découvertes sur le passé de la SF canadienne, ou pour en savoir plus sur la définition de la science-fiction. Mais il livre, dans cette thèse relativement courte (212 pages), une description fouillée de la situation de la science-fiction canadienne vers 1996, alors riche d'une évolution de vingt ans etporteuse d'un certain nombre de discours. C'est à la fois la force et la faiblesse de l'œuvre, qui ne transcende pas son époque d'origine même si elle en dresse un portrait fidèle.

L'insularité de la SFQ n'échappe pas au regard de l'auteur, car Leperlier relève aussi bien la revendication de l'appartenance québécoise dans le sigle le plus usité pour une littérature qui déborde le Québec quel'exclusion de tout texte en anglais (même du Québec) traduit dans les anthologies de « SFQ », tandis qu'une anthologie canadienne-anglaise comme Tesseracts est ouverte aux traductions du français. En même temps, il reconnaît que l'inclusion des auteurs francophones par les ouvrages en anglais tient aussi du désir de se démarquer de la science-fiction des États-Unis — besoin que les anthologistesfrancophones n'éprouvent pas. Et il relève que cet insularisme n'est que la rançon de la cohérence du milieu de la SFCF dont les institutions éditoriales et critiques demeuraient fort enviables à cette époque pour les auteurs anglophones du reste du Canada.

Leperlier, né en France de parents d'origine viêtnamienne et réunionnaise, est une incarnation du multiculturalisme. La biographie fournie par sathèse spécifie qu'en 1998, il enseignait le français et l'espagnol à Dublin, ainsi que la traduction, au terme d'études en anglais, allemand et économie à Grenoble. Après avoir pratiqué la traduction du français et du néerlandais à l'anglais, et enseigné le gaélique irlandais à Bruxelles, il a travaillé comme informaticien à l'adaptation des logiciels à des langues comme le chinois et l'inuktitut.Bref, il se présente comme parlant couramment l'anglais, le français, l'espagnol, le gaélique irlandais, le breton et l'allemand, en plus d'avoir une bonne connaissance du chinois, du néerlandais, du russe, de l'italien, du catalan, du créole, du danois et du suédois... De quoi flanquer un complexe d'infériorité à la plupart des Canadiens.

L'année 1998 a d'ailleurs été fertile en thèses sur lascience-fiction au Canada puisque, la même année, celle de Salvatore Proietti, The Cyborg, Cyberspace, and North American Science Fiction (.PDF), était acceptée par le département d'anglais de l'Université McGill. L'année précédente, Donna Louise Harris avait soumis une thèse de maîtrise au département d'anglais de l'Université du Manitoba sur le sujet de la maternité dans la science-fiction: Actsof Genesis: A Feminist Look at the Changing Face of the Mother in Selected Works of Science Fiction by Women (.PDF). Toujours en 1997, Ann F. Howey avait remis une thèse de doctorat, Once and Future Women: Popular Fiction, Feminism and Four Arthurian Rewritings (.PDF), au département d'Anglais de l'Université de l'Alberta, qui portait sur plusieurs autrices, dont Marion Zimmer Bradley.

Une...
tracking img