Fsrs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2547 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FRAYSSE
Quentin
Fi 1

LA REDISTRIBUTION

Analyse économique Année 2010-2011
Thème : La redistribution, un élément essentiel de la mise en place d’un Etat providence

Problématique : La redistribution des revenus est-elle un facteur de croissance économique ?
Plan :I) Théorie :
A) Principes et définition 
B) Objectifs économique de la mise en place d’une redistribution des revenus
C) les critiques de la redistribution des revenus : 1) positives 
2) négatives

II) Exemples de différents degrés de redistributions et bilan dans ces pays :
A) Bilan depolitiques de forte redistribution : La France

B) Bilan de politiques de faible redistribution : Les Etats-Unis


I) Théorie :
La redistribution apparait à la fin de la seconde guerre mondiale avec la mise en place d’une protectionsociale répondant à la notion d’Etat providence formé sur une forme particulière de lien civique : les citoyens acceptent de vivre ensemble parce que l’Etat participe à la protection de tous. La protection sociale, assurant les individus contre les risques sociaux ‘ maladie, accident, chômage, vieillesse…), est l’expression des solidarités collectives. (Manuel d’économie Terminale ES chez Hatier2007)
L’homme qui fut à la base de la création d’Etats providences fut John Maynard Keynes (1883-1946) : économiste britannique de notoriété mondiale 

A) Principes et définition :
Définition : Transferts monétaires ou en nature (services collectifs par exemple) vers les ménages, effectués par l'Etat ou la Sécurité sociale, grâce à des prélèvements sur les revenus de certains individus ouménages. L'objectif de cette redistribution est d'atteindre davantage de justice sociale.
-On parle de redistribution verticale lorsque cette redistribution aboutit à une réduction des inégalités.
-On parle de redistribution horizontale lorsque cette redistribution se contente de couvrir les risques sociaux quel que soit le niveau des revenus, y compris donc lorsque cette couverture se fait ausein d'un groupe d'individus ayant le même niveau de revenu ou au bénéfice d'individus ayant les revenus les plus élevés. (www.brises.org)

Redistribution horizontale : elle s’exerce d’une génération à l’autre (financement des retraites), des biens portants vers les malades, des actifs occupés vers les chômeurs, des célibataires vers les familles… les cotisants sont essentiellement, mais passeulement, des actifs. Les bénéficiaires sont les individus, actifs ou non, qui présentent un besoin lié à l’un des risques couverts par la protection sociale. Il s’agit d’assurance, tout le monde cotise, y compris les plus défavorisés, et tout le monde reçoit, y compris les plus favorisés.
Cotisations et versements sont en fonction du risque et indépendants du revenu.
Redistribution verticale : elles’exerce des ménages à revenu élevé vers ceux à bas revenu. Il s’agit de réduire les inégalités de revenus primaires en écrêtant les plus hauts et en relevant les plus bas.
(Jean-Pierre Delas, Economie contemporaine, Ellipses, 1992.)

Les mécanismes de la redistribution horizontale et verticale :
- Les prélèvements obligatoires :
Les prélèvements opérés sur les revenus primaires desménages sont de deux sortes : prélèvements fiscaux et prélèvements sociaux. Ces deux prélèvements constituent les prélèvements obligatoires.
Les impôts :
Les impôts permettent une redistribution verticale. On distingue :
-Les impôts directs qui sont directement versés au Trésor public par le contribuable (impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, impôt de solidarité sur la fortune...).
-Les...
tracking img