Fuche de lecture, le dernier jour d'un condamné

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1206 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture

Etude du livre « Le Dernier Jour d’un condamné » écrit par Victor Hugo en 1829. Ce livre est édité en février 1829 par l’éditeur Charles Gosselin mais sans le nom de l’auteur. Ce n’est que 3 ans plus tard (15 mars 1832) que Victor Hugo complète sa nouvelle par une longue préface qu’il signe de son nom. Edition utilisé : Pocket.

I . La situation de l’œuvre :

1) VictorHugo est né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Pais. C’est un écrivain, dramaturge, poète. Il est considéré comme l'un des plus célèbre écrivains romantiques de langue française. Il appartient au courant littéraire du romantisme.

2) Victor Hugo combattit toute sa vie contre la peine de mort. Il dénonçait la peine de mort comme l’ignominie suprême. Il définit ce livre comme uncri, le cri d’un condamné qui voit sa mort approcher. En écrivant cette œuvre il condamne cette pratique horrible.

3) Ce roman « Le Dernier Jour d’un condamné » a été écrit pour dénoncer la pratique de la peine de mort. Qui, pour Victor Hugo est un acte inconcevable. La peine de mort a été abolie en 1981 en France.

4) Il n’y a pas de particularités éventuelles liées à l’écriture de ce romansauf que Victor Hugo a commencé à écrire cet ouvrage lorsqu’il vit un bourreau graissait la guillotine en prévision de l’exécution, se déroulant le soir même.

II . Les caractéristiques de l’œuvre :

1) Cette œuvre se présente comme un journal d’un condamné à mort. Il raconte ce qu’il a vécu depuis le début de son procès jusqu’au moment de son exécution, durant les vingt quatre dernièresheures de sa vie. L’œuvre est une sorte de témoignage, à la fois sur l’angoisse du condamné à mort et ses dernières pensées. Il nous fait part de ses souffrances quotidienne morales mais aussi physique qu’il a put subir. Sa sentence le hante, il ne pense qu’à la mort.

2) Cette œuvre n’appartient pas à un cycle ou à un ensemble, c’est un roman unique, il n’y aura pas de suite à ce livre.

3)Ce livre contient 49 chapitres plus ou moins longs.
Au début du livre, on suit le procès du condamné au palais de justice, où il apprend qu’il sera condamné à mort. Il lui restera donc 6 semaine à vivre avant de subir sa sentence.
Il est alors amené à la prison de Bicêtre, où il y séjournera jusqu’à sa mort, les gardes prennent beaucoup de précaution avec le narrateur. Ensuite, le prisonnier esttraité normalement, on lui autorise de l’encre et du papier, il est autorisé à une sortir à l’intérieur de la prison le dimanche. Ce bâtiment est très impressionnant, élégant de loin, sale de près.
Il écrit le journal de ses souffrances, cela l’occupe et lui change les idées, mais il l’écrit pour tenter d’abolir la peine de mort. De plus il regrette sa femme, sa mère et surtout sa petite fillede 4 ans. Il lit des inscriptions gravées sur les murs par des anciens détenus, une le choque celle d’un échafaud.
La prison est très agitée à cause du départ des forçats, le prisonnier est autorisé à changer de cellule pour regarder le spectacle par la fenêtre. Il décrit très précisément tout ce qu’il voit. Les forçats qui sont dans la cours se changent sous une pluie battante, ils chantent puissont enchaînés. A ce moment le narrateur est très choqué par ce qu’il vient d’observer, il s’évanouit, et se réveille a l’infirmerie. Il retourne dans sa cellule et espère être libéré. Le directeur de la prison lui fait une visite, pour s’assurer que tout va bien suite à son évanouissement, il panique et crois alors que sa sentence va tomber…
A la suite de la visite d’un huissier et d’un prêtre,le détenu est transféré à la conciergerie. Le spectacle est très attendu à Paris. Il est placé dans une cellule avec un autre détenu, celui-ci est très effrayé par son histoire. Ensuite il se retrouve avec un gendarme où il peut écrire une lettre pour sa fille, il en profite pour accuser la justice de la laisser toute seule. Il est paniqué, il s’imagine son exécution, il espère un miracle. Il...
tracking img