Funeral blues

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6294 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Funeral Blues (Blues d'Obsèques)
W.H. Auden (1907-1973) est un poète américain d'origine anglaise, il est peu connu en France alors que sa poésie a influencé de nombreux écrivains anglo-saxons. Il est aujourd'hui considéré comme un des plus grands poètes de langue anglaise du XXème siècle. Il est mort à Vienne en 1973. Il devint célèbre brutalement chez nous suite au film
"4 mariages et unenterrement" grâce à ce poème lu lors du dit enterrement.

Stop all the clocks, cut off the telephone,
Prevent the dog from barking with a juicy bone,
Silence the pianos and with muffled drum
Bring out the coffin, let the mourners come.

Let aeroplanes circle moaning overhead
Scribbling on the sky the message He is Dead.
Put crepe bows round the white necks of the public doves,
Letthe traffic policemen wear black cotton gloves.

He was my North, my South, my East and West,
My working week and my Sunday rest,
My noon, my midnight, my talk, my song;
I thought that love would last forever: I was wrong.

The stars are not wanted now; put out every one,
Pack up the moon and dismantle the sun,
Pour away the ocean and sweep up the woods;
For nothing now can evercome to any good. | Arrête toutes les horloges, coupe le téléphone,
Jette un os juteux au chien pour qu’il cesse d’aboyer,
Fais taire les pianos et avec un tambour étouffé
Sors le cercueil, fais entrer les pleureuses.

Que les avions tournent en gémissant au-dessus de nos têtes
Griffonnant sur le ciel ce message : Il est Mort,
Noue du crêpe au cou blanc des pigeons,
Donne des gants decoton noir à l’agent de la circulation.

C’était mon Nord, mon Sud, mon Est et Ouest,
Mon travail, mon repos
Mon midi, mon minuit, ma parole, mon chant ;
Je pensais que l’amour durait pour toujours : j’avais tort.

On ne veut plus d’étoiles désormais ; éteins-les toutes ;
Emballe la lune et démonte le soleil,
Vide l’océan et balaie les bois ;
Car rien maintenant ne vaut plus la peine. || Arrêter toutes les montres, coupez le téléphone, Empêchez le chien d'aboyer avec un os juteux, le Silence les pianos et avec le tambour assourdi Produisent(Révèlent) le cercueil, laissent les parents du défunt venir.Laissez le cercle d'avions gémissant Griffonnant au-dessus sur le ciel le message Il est Mort.Les saluts de crêpe Mis autour des cous blancs des pigeons publics, Laissez lespoliciers de trafic porter des gants noirs de coton. Il était mon Nord, mon Sud, mon Est et Ouest, Ma semaine de travail et mon repos de dimanche, Mon midi, mon minuit, ma conversation, ma chanson; j'ai pensé que l'amour durerait pour toujours : j'ai eu tort. Les étoiles(stars) ne sont pas voulues maintenant; lancez chaque, Empaquetez la lune et démantelez(démontez) le soleil, Videz l'océan et balayezles bois; Plus rien ne peut plus arriver de bien |

http://www.etudes-litteraires.com/forum/sujet-10735-commenter-poeme-wystan-hugh-anden-funeral-blues

W. H. Auden
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

W. H. Auden en 1939 (Carl Van Vechten).
Wystan Hugh Auden, plus connu sous la signature W. H. Auden (21 février 1907 – 29 septembre 1973) est unpoète et critique britannique, largement considéré comme l’un des plus importants et influents du XXe siècle. Il a passé la première partie de sa vie au Royaume-Uni, puis a émigré aux États-Unis en 1939 et est devenu citoyen américain en 1946.
Sommaire[masquer] * 1 Sa vie * 2 Son œuvre * 3 Citations * 4 Ouvrages disponibles en langue française * 5 Documentation en langue anglaise * 6Documentation en langue française * 7 Liens externes |
Sa vie [modifier]
Auden est né à York et a passé le début de son enfance à Harborne, Birmingham, où son père le Dr George Auden était professeur de santé publique à l’université de Birmingham. Dès l’âge de huit ans, il est envoyé en pension, d’abord dans le Surrey, ensuite à la Gresham's School de Norfolk.
Il étudie ensuite au collège...
tracking img