Fusion acquisition gdf suez

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire :
I) Les conditions d’une fusion propice
A) Contraintes environnementales et sectorielles
a. De nouveaux marchés énergétiques
b. Un poids lourd pour les normes environnementales
c. La contrainte de la hausse du prix du pétrole
d. L’Etat : acteur dans la fusion
B) Des complémentarités :
a. Des intérêts pour chacune des deux compagnies
b. Des intérêtscommuns :
i. Implantation géographique mondiale :
ii. Présence du groupe dans plusieurs secteurs :
c. La place de ce nouveau groupe dans le monde
d.
II) Comment s’est déroulée la fusion ?
A) Le point de départ.
a. Des avantages et conditions
b. Le point de départ de la fusion.
c. Une fusion : de nouvelles activités
d. Les différents enjeuxde cette fusion
e. Une fusion acquisition freinée par trois opposants.
B) Le lancement de la fusion.
f. Les principales dates du déroulement de la fusion.
g. Les modalités à respecter.
IV) le bilan de la fusion
A) Le bilan non financier
a. Ces activités
b. Sa place dans l’international.
c. Les investissements réalisés
B) Financier
d.Evolution des activités en chiffre d’affaires :
e. Structure financière :

Introduction
Depuis les années 90, il ne se passe pas un jours sans qu’un fusion acquisition face apparition. Les fusions sont de plus en plus nombreuses, elles se forment dans des laps de temps de plus en plus court et dans des domaines de plus en plus diverses tels que l’High Tech, la banque, l’assurance, lepétrole, l’énergie….
La fusion acquisition, appelé aussi Fusac consiste à un rachat d’une entreprise par un acteur économique, le plus souvent une autres entreprise. L’entreprise qui est acquise peut avoir deux possibilité ; elle peut soit garder son intégrité, soit être fusionnée à l’entreprise acquérant.
La fusion de deux ou plusieurs entreprises est avant tout, une stratégie afin de développerau maximum leurs activités, c’est la mise en commun du patrimoine, la croissance des activités économiques de chacune, l’augmentation du profit, des changements juridiques et fiscaux, la réorganisation de chaque sociétés…
Les deux compagnies qui ont fusionné il y a maintenant deux ans sont deux entreprises faisant parti du secteur énergétique. La première, Gaz de France, est une entreprise crée en1946 avec la loi de nationalisation de l’énergie. Elle était spécialisée dans le transport et la distribution de gaz naturel. Avant de fusionner avec suez en 2008, GDF était un acteur du marché de l’électricité. EDF et GDF formaient une sorte de groupe offrant des combinés Gaz naturel – énergie.
La deuxième entreprise, SUEZ, a été crée en 1858 sous le nom de «la compagnie universelle du canalmaritime de suez » par Ferdinand de LESSEPS afin de percer et exploiter le canal de suez. Avant la fusion avec GDF, Suez était un groupe franco-belge performant dans le secteur de l’énergie, avec le gaz et l’électricité, et le secteur de l’environnement avec l’eau et la propreté. C’était un des leaders mondiaux dans ces deux derniers domaines.
En février 2006, SUEZ et Gaz de France décide alors defusionner, c’est le début d’une longue coopération bien agité entre les deux entreprises et les acteurs de cette fusion. Dans ce dossier, nous vous présenterons donc les points essentiels de cette fusion.
Dans une première partie, nous étudierons donc les caractéristiques communes aux deux entreprises, leur situation économique, financière et géographique.
Dans une seconde partie, nousdévelopperons les conditions de cette fusion avec en première sous partie, les contraintes environnementales et sectorielles et en seconde sous partie, les complémentarités qu’il existe entre ces deux acteurs énergétiques.
Dans une troisième partie, nous verrons comment s’est déroulée cette fusion, quels ont été les conditions, enjeux et freins rencontrés dès le début ainsi que les dates importantes...
tracking img