Gainsbourg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Musique
Compte-rendu d’un concert
Fiche technique
Compte rendu du concert
Je n’ai pas choisi une œuvre particulière à analyser mais l’œuvre dans son ensemble car le concert était assez court (approximativement entre 45’ et 60’)
C'était assez impressionnant de voir ces musiciens jouer car ils étaient relativement jeunes (de 19 à 23 ans) et la maturité de leurs prestations étaient remarquable.On se s'ennuie pas une seconde, les morceaux étaient ponctués de solos et d’improvisations plus applaudit les uns que les autres. Le pianiste était malheureusement mal placé par rapport à l’assemblée, c’était dommage car on ne pouvait le voir jouer.
La représentation était assez intimiste ; on avait l’impression que le groupe jouait pour nous personnellement, ce devait être sans doute grâce àl’ambiance et au décor « vieux club de jazz » de la toute petite salle qui nous mettait dans le bain dès qu’on y pénètre, un très beau cadre.
Je ne connaissais pas du tout Julian Cannonbal Adderly avant ce concert. J’ai écouté quelques unes de ces œuvres afin de pouvoir les comparer avec l’interprétation de ces jeunes talents. J’ai trouvé qu’ils y ont vraiment ajouté leur touche personnelle, un sonplus contemporain, tout respectant l’œuvre et en gardant l’essence même du jazzmen Adderly. Cela rend le résultat, un mélange entre le jazz originel et un son très contemporain, assez particulier je trouve.
J’ai choisi ce concert là car je suis totalement néophyte dans ce style de musique bien qu’il m’attire, j’ai pensé que c’était une bonne manière de combler un peu mon ignorance en ce domaine.Pourquoi ce groupe? J’avais lu dans une brochure que ces musiciens étaient assez jeunes et leur jeune âge m’avait beaucoup impressionné et cela a donc forcément attisé ma curiosité.

3) présentation de l’œuvre dans son contexte historique

Histoire générale du jazz

De l'esclavage à la ségrégation raciale, puis à la lutte pour les droits civiques des afro-américains, l'histoire du jazzest intimement mêlée aux évènements qui changèrent la société qui le vit naître. Dès l'arrivée des esclaves au XVIIe siècle, les Noirs Américains subirent des discriminations et des violences, des privations nombreuses ; population migrée et exploitée, l'esclavage est aboli depuis 30 ans seulement et il faudra encore attendre 60 longues années pour que l'on reconnaisse aux noirs américains le statutde citoyen à part entière. Déportés d'Afrique occidentale depuis le XVIIe siècle, les esclaves noirs se retrouvent donc loin de chez eux, déracinés et privés de leur liberté, de leur identité. La musique reste le seul lien avec leur terre d'origine, leur culture. Ces esclaves, leurs descendants vont ainsi se réinventer une culture en mêlant leurs coutumes ancestrales, leur tradition avec deséléments de la culture, blanche, leurs propriétaires.
A cette époque, l'esclave-musicien était particulièrement prisée chez riches familles du sud du pays: on relevait chez ces musiciens deux types de pratique musicale: soit pour le travail (des noirs donc) soit pour distraire les maîtres blancs.

Imposés ou non, ces éléments de culture européenne associés à leurs traditions vont donner naissance àde nouveaux modes d'expression musicale :

- La worksong : la musique marquant la cadence pour le travail, bien souvent la récolte de coton. Première expression musicale crée par les Afro-américains, elle était, comme le dit son nom, chantée durant le travail.

- Le negro-spiritual : les hymnes religieux des noirs adaptés du répertoire des cantiques et des psaumes et enrichis d'éléments de latradition musicale africaine (rythme, improvisation, transe).

- Le blues : L'opposé du negro-spiritual. Là où le gospel est une pratique collective et religieuse, le blues est une pratique individuelle (un homme et sa guitare) et profane. Musique profane donc mais également et surtout sexuellement très explicite.

- Le ragtime : Musique de piano inventée par les musiciens noirs qui...
tracking img