Game

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1309 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Origine des volcans
En l'an 79 de notre ère, le Vésuve entre en éruption et cause un énorme désastre. Depuis, il s'est souvent réveillé, mais jamais plus il ne fut si violent. On croyait alors que la fureur d'un volcan, dont le nom vient de Vulcain, dieu du feu, était l'effet d'une divine colère. On sait aujourd'hui, qu'il s'agit là d'un phénomène naturel et l'on a pu proposer des hypothèsesvraisemblables sur ses origines.

Mont Fuji
Une fracture se produisant dans l'écorce terrestre (la lithosphère ) permet soudain aux couches profondes de notre globe de communiquer avec la surface. Si nul n'a jamais pu explorer les abîmes d'un volcan en activité, il a été possible, en revanche, de descendre dans des cratères éteints et de déterminer l'existence d'un foyer souterrain où la lave setrouve à l'état liquide. Ce foyer communique avec une sorte de chambre, dont le plafond est percé par la cheminée du cratère. Le cratère est lui-même un immense entonnoir par où s'échappent les matières gazeuses, les matières solides souvent mêlées d'une telle quantité d'eau qu'elles forment une boue volcanique, et les produits liquides, dont le refroidissement forme les laves.
L'éruption est engénéral, précédé de grondements qu'accompagnent parfois des tremblements de terre. Puis le sol et les eaux d'affleurement s'échauffent jusqu'à ce qu'il se produise une explosion immédiatement suivie de l'apparition d'un panache de vapeurs et de fumées.
 Pour certaines montagnes, comme l'Etna, le cône d'éruption principal a pu, maintes fois, s'effondrer pour se reformer. Sur les flancs de lamontagne primitive, il se forme une multitude de cônes latéraux établis sur des fissures correspondantes et des montagnes secondaires qui sont les résultats des éruptions successives.
  À l'aube du 14 novembre 1963, un phénomène insolite frappa les yeux des hommes à bord de l'Isleifur 2, un vieux chalutier qui effectuait sa campagne de pêche habituelle au large de la côte mérionale de l'Islande, nonloin des îles Vestmann. À travers la brume grise du petit jour, ils aperçurent au loin quelque chose de sombre qui, pris tout d'abord pour un écueil, se révela ensuite, sans erreur possible, comme étant une fumée. Était-ce un navire en flammes ? Pourtant, aucune station de radio n'avait capté le s.o.s d'un navire en difficulté. Le capitaine braqua ses jumelles dans cette direction, et il réussitsoudain à distinguer des colonnes de cendres noirâtres qui, en lourdes volutes, montaient de la surface de la mer. Alors seulement, il fut évident que ces hommes assistaient à un événement exceptionnel : un nouveau volcan surgissait des flots.
Entre temps, l'éruption augmentait d'intensité. Dans l'après-midi, le panache de vapeur atteignait 6000 mètres de haut, et il était maintenant visible à plusde 100 kilomètres de distance.
Pendant cette première journée, toutefois, on ne vit sortir de la mer que d'énormes colonnes de cendres et de vapeurs semblables à la fumée d'un impossible incendie. À la tombée du jour commencèrent les explosions , et des fragments de roches mêlés à des cendres furent projetés avec violence dans l'atmosphère. Ce fut pendant la nuit que surgit l'île volcanique deSurtsey, dont le nom dérivé de Surtur, un géant légendaire, et du mot Ey signifiant île. Depuis plusieurs jours, le nouveau volcan se formait, invisible, au fond de l'océan, à plus de 120 mètres de profondeur, et maintenant, dans la froide lumière du matin, il trouait enfin la surface.
Au cinquième jour, le cône de scories surgissant des ondes tumultueuses dépassait 70 mètres de haut, et il s'endégageait d'énormes colonnes de vapeur, auxquelles les vents donnaient des formes spectaculaires. Les matières émises au début étaient légères et poreuses, mais bien vite on vit jaillir du volcan d'abondantes coulées de lave qui formèrent un cône de plus de 150 mètres, résistant à l'érosion brutale des eaux.
Pour les volcans terrestres, l'observation est évidemment plus aisée. Ce que nous venons...
tracking img