Gardok

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COPPEX Kevin G302
Français 6/12/09

Dissertation littéraire

Le bonheur est salutaire pour les corps, maisc’est le chagrin qui développe les forces de l’esprit

Marcel Proust

Le bonheur a toujours été un des buts principaux recherchés par les hommes Qu’ils’agisse du bonheur en amour, au travail, dans la vie en général. Même dans les œuvres de fiction, le bonheur est toujours recherché par les personnages principaux. Mais le bonheur n’est bien souventqu’un réconfort physique : il n’aide pas à renforcer notre caractère, qui fait partie de nos forces de l’esprit. Ce qui y contribue est un sentiment plus sombre : c’est le chagrin et les épreuvesdifficiles à traverser. C’est ce que Marcel Proust veut nous dire dans son énoncé « Le bonheur est salutaire pour les corps, mais c’est le chagrin qui développe les forces de l’esprit ». Nous allonsexpliquer ce propos au travers de l’œuvre Candide, qui est un conte philosophique de Voltaire.

Parlons tout d’abord du début du conte. Candide, naïf et innocent à l’époque se voitexclure du château de Thunder-ten-tronckh par le baron du même nom. Ce passage est l’élément qui va faire passer Candide d’un bonheur qu’il croyait parfait au chagrin de la vie « banale » avec unenrôlement dans l’armée bulgare, des sanctions, une guerre, … Ce sont toutes ces épreuves qui vont accroître les forces mentales de Candide, au détriment de son bonheur personnel. Il ne peutmalheureusement pas satisfaire aux deux options qui sont le bonheur et le développement des forces de l’esprit, tout comme on ne peut pas être heureux et triste en même temps.

Ce cas serépète souvent dans le conte, mais il y a un passage où cette idée du chagrin qui aboutit au bonheur est renforcée. Lorsque Candide croit Cunégonde morte, il se voit plongé dans la tourmente, mais une...
tracking img