Gargantua de rabelais, chapitre 46 : comment grandgousier traita humainement toucquedillon prisonnier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture Analytique : Gargantua de Rabelais, Chapitre 46 :
Comment Grandgousier traita humainement Toucquedillon prisonnier

Introduction
Ce chapitre est le point culminant du point de vue humaniste de Rabelais au sujet de l'utilité des guerres. Le personnage de Picrochole est une satire de l'Empereur Charles Quint et de ses guerres de conquête. On peut mettre en relation ce personnageavec l'image de Charlie Chaplin incarnant le rôle d'Hitler dans le dictateur. Cette image nous montre à quelle point la pensée de Rabelais est moderne puisque la Renaissance marque le début de la guerre moderne.

Problématique : Comment Rabelais fait-il passer son message humaniste, contre les guerres de conquête et pour la paix entre les peuples, à travers le discours de Grandgousier ?
Nousproposons les deux axes suivants :
• La mise en valeur du discours de Grandgousier dans le chapitre
• une forme de discours direct et personnel qui exprime des idées de Rabelais

I) La mise en valeur du discours de Grandgousier dans le chapitre
A) Une alternative récit/discours
Le premier paragraphe est une partie de récit avec un discours indirectqui résume la première prise de contact des deux hommes. Grandgousier tient un grand discours dans lequel il explique sa vision de la guerre et de la paix. Le dernier paragraphe est une grande partie du récit et doit beaucoup surprendre le lecteur de la Renaissance puisqu'il traite avec clémence un envahisseur malhonnête. Nous pouvons nous demander à la première lecture si cette clémence est plusou moins intéressée que celle de César. Nous pouvons constater que le discours de Grandgousier est mis en valeur du fait qu'il occupe les trois quart du texte.

B) Un raisonnement explicite contre la guerre de conquête et pour la paix
Le début de son discours est un argument d'autorité, et un dicton populaire. Il procède ensuite par un raisonnement déductif. Il pose la thèsesuivante : les guerres de conquête ne servent plus à rien, de plus il faut arrêter d'imiter les grands généraux de l'Antiquité. A partir d' « Imiter de la sorte les anciens Hercule, Alexandre, Annibal, Scipion, César », il prouve cette thèse en s'appuyant d'abord sur l’Évangile. D'autre part, envahir des pays voisins n'est plus un exploit mais un acte de barbarie gratuit. De « Allez-vous-en, au nom deDieu » à « s rende armes et cheval », il interrompt son discours pour demander à son interlocuteur de quitter ses terres. De « C'est ainsi qu'il faut agir entre voisins et anciens amis » à « en quoi que ce soit par moi-même our par les miens », on a une seconde partie de son argument qui consiste à plaider pour la paix. Tout d'abord il tient un raisonnement par analogie. Les peuples voisins sontassimilés à nos voisins alentours et à nos amis. La première partie de son raisonnement fonctionne sur le mode convaincre et la seconde sur le mode persuader puisqu'il apostrophe son interlocuteur. Il utilise « je » et « nous » ainsi que le champ lexical du sentiment. Il fait des reproches atténués en utilisant du conditionnel. De plus, il fait référence à Dieu pour conclure son entreprise depersuader.

C) Le point de vue humaniste sur la guerre
Dans le chapitre précédent Grandgousier s'est déjà exprimé sur le problème de la guerre. Selon lui il y a une guerre légitime s'il s'agit de libérer un peuple d'un mauvais prince ou bien s'il s'agit de reconquérir son indépendance par rapport à un envahisseur. Mais on ne doit pas se livrer à des guerres de conquête gratuites. Picrocholese prétexte fallacieux (mensonger). Dans le premier paragraphe du texte, il y a un discours rapporté dans lequel on apprend que Picrochole a envahi son royaume, sous prétexte qu'on l'a mal mené à des marchands du fouaces. Mais en fait, il n'y a aucune raison valable à cette guerre. Sauf que Grandgousier ne va pas tout de suite argumenter sur ce faux motif de guerre. Ce qui est tout de même un...
tracking img