Gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1657 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Un sonnet fondé sur une structure argumentative : il faut convaincre la femme d’aimer

La thèse de Ronsard se trouve dés le début du sonnet, vers 2 : « aimez moi donc Marie ». Cette thèse est validée par une série d’arguments, dont la succession épouse parfaitement la forme du sonnet.

1. La situation d’énonciation :

a) Les indices :

Le premier mot du poème est une apostrophe : «Marie », ce qui correspond à la destinataire du poème. Dans le premier vers, le poète utilise « votre », « aimez » dans le second vers. Elle est donc mise en valeur, le poète n’apparaît qu’au second plan : « moi » (v.2).

Au vers 6, le situation d’énonciation change : « nous » qui figure un couple hypothétique. A la fin, « je » revient à deux reprises.

b) La dimension argumentative du poème :Présence de l’impératif aux vers 2, 3 et6 « aimez », « faites ». Répétition de l’apostrophe « Marie » deux fois. Ils sont judicieusement placés dans le poème : soit au début d’un vers, soit à la fin.

Au vers 9, on a une tournure impersonnelle qui a valeur injonctive. Présence de liens logiques : « donc », « et » et des « : ».

Le locuteur cherche donc à convaincre par un raisonnementconstruit Marie.

2. Les deux premiers quatrains : une première série d’arguments relatifs à la particularité du couple :

· Premier argument, vers 1 à 3 : il repose sur le prénom de la femme aimée. Le verbe « aimer » est l’anagramme de « Marie ». C’est un argument qui repose sur une conception cratyléenne du langage (alliance naturelle entre le mot et la chose : le mot n’est pas choisi au hasard) :le simple nom de Marie signifie l’amour. Cela est naturel, d’où la présence du « donc »

· Deuxième argument, vers 4 à 6, il repose sur l’idée que le poète est l’amant idéal. Le superlatif au vers 4 prouve que Ronsard est un amant exceptionnel, apte à offrir les plaisirs de la vie à Marie.

· Troisième argument aux vers 7 et 8, il repose sur l’idée de fidélité. L’emploi des verbes au futursignale qu’il envisage l’avenir du couple : « prendrons » (v.6), « pourras » (v.8)

Le poète souhaite s’engager dans une relation durable, ce qui est confirmé par les pronoms personnels, d’abord séparés puis réunis dans le « nous », « pendus l’un l’autre au col » ; par un engagement intense : « jamais nulle envie » (v.7), expression très forte ; par l’enjambement aux vers 7 et 8 qui évite larupture entre les deux vers et qui montre le lien exceptionnel. Le poète jure donc à Marie fidélité éternelle.

3. Les deux tercets : une deuxième série d’arguments, non plus relatifs à la particularité du couple, mais d’une portée plus générale :

On constate de ce point de vue une rupture au niveau de la volta

· Premier argument général, vers 9 à 12 : l’amour est le fondement même de l’Homme,personne ne peut s’en passer. V.9 : « quelque chose », ce n’est pas l’objet de l’amour qui compte mais le fait d’aimer. L’exemple du Scythe, barbare inhumain est un exemple repoussoir : celui qui ne veut pas être Scythe doit aimer.

· Second argument général, vers 12-13 : celui qui n’aime pas se prive du bien suprême : la douceur.

4. La chute du sonnet : introduction d’un nouvel argument :La chute met en tension deux notions : l’amour et la mort : la mort et préférable à la vie sans amours.

On peut remarquer la variété des arguments et leur gradation : du cas particulier au couple en général pour finir sur l’image la plus forte : celle de la mort. Ronsard utilise pour mettre en valeur cette gradation les lieux stratégiques du sonnet : la volta et la chute.

Mais, comme pourtoute argumentation, la conviction ne peut se passer de la persuasion

II. Une tentative de séduction, en plus de convaincre, il faut persuader :

1. Séduire par le langage :

a) Le jeu de mot initial se répand dans tout le sonnet dont il semble l’origine :

L’habilité séduisante de l’anagramme semble diffuser le thème de l’amour dans le poème, qui n’est qu’une variation sur un mot :...
tracking img