Gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1126 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Gargantua, de Rabelais

Introduction :

Rabelais est un auteur de la moitié du 16ème siècle. Il grandit dan un milieu culturel religieux, où il lit les auteurs grecs, ce qui entraîne son humanisme A partir de 1527, il suit des études de médecine et devient médecin en 1532. C'est là que Rabelais publie son premier roman, Pantagruel, sous le pseudonyme d'Alcofribas Nasier qui est une anagrammede son nom. Il obtient la permission du pape d’être prêtre et médecin. Il fait paraître Gargantua en 1534, qui est condamné comme beaucoup de ses autres œuvres. Ce texte est extrait de Gargantua. Gargantua est une histoire de géant. Rabelais nous raconte les histoires burlesques de celui-ci, et profite de cette histoire comique pour faire passer un message humaniste qu’il qualifie de« Substantifique moelle ». Dans ce texte, Gargantua, pour remercier un de ses amis, frère Jean, lui fait construire une abbaye. Ce passage décrit son mode de fonctionnement.

- Pourquoi ce texte est-il représentatif de l’humanisme ?
Il est en rupture avec ce qui se passait avant, rupture avec la scolastique.
Dans ce texte on voit toutes les valeurs de l’humanisme.

I- Un texte de rupture

Lecadre, a priori, est un cadre traditionnel : En effet, on nous présente un lieu d’éducation, une abbaye. De plus l’éducation à l’époque est seulement dans un cadre religieux. Le traditionnel est aussi mis en valeur par l’énumération des types de lois : « lois, statuts ou règles », qui montre un décor traditionnel, et fait allusion aux règles des monastères dans lesquels on aimait les détails. Ce cadrecourant pour l’époque vient entraîner une rupture brutale, pour rendre plus intéressante la rupture.
En effet, ce cadre est dénaturé pas plusieurs ruptures :
- La 1ère phrase du texte est à la forme négative. De plus il y a une répétition du terme « Nul » à la ligne 5 qui montre une marque d’opposition, mettant en valeur l’idée de rupture. Nous voyons également une structure en chiasme de laligne 1 à la ligne 5 qui met à l’extérieur la négation. La rupture est également marquée par des rythmes binaires et ternaires.
- Au Moyen-âge, in met l’accent sur beaucoup de lois et de détails sur la pratique religieuse. Ce texte apporte également une rupture à ce niveau en présentant tout d’abord l’énumération « lois, statuts, règles » puis la mettant en opposition à une seule règle «  Fais ceque voudras ». Dans cette phrase, même le « Que » montre une rupture. Nous voyons également une critique de la scolastique qui cherche à détailler et nuance comme dans Erasme et cela renforce cette rupture par « que cette clause ».
- Dans cette abbaye et dans ce texte nous voyons que la plus grande partie de l’éducation n’est pas la religion, ce qui exprime encore une rupture des humanistes, selonlesquels D.ieu a créé l’homme à son image et donc ce dernier ne doit pas être mauvais.
- Dans l’abbaye, les hommes et les femmes sont également ensemble, ce qui est totalement en rupture avec avant car la religion évitait tout contact entre hommes et femmes pour éviter le péché. La, on les associent : « celui ni celle ».
- Rabelais appartient au courant évangéliste, qui pense que l’on n’a pasbesoin de beaucoup de détails mais que une règle fondamentale suffit : « Aimer son prochain ». D’ailleurs, Rabelais présente une règle courte : « Fais ce que voudras », pour la mettre en opposition avec les phrases longues décrivant les lois, surlois, détails …

II- Les valeurs positives relevées par l’humanisme

A) Une valeur de l’homme valorisante

Rupture avec l’idée du péché originel(homme pourri depuis sa création) de Saint Augustin. Au Moyen-âge l’homme est considéré comme mauvais, dans lequel on ne peut pas faire confiance et on lui donne donc beaucoup de règles pour l’éloigner des fautes. Puis on passe a l’humanisme qui pense que autant de lois ne sont pas nécessaires car les hommes « ont par nature un instinct et aiguillon, qui toujours les pousse a faits vertueux...
tracking img