Gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gargantua, chap XV

Rencontre avec un jeune page, incarnation d’un modèle humaniste : paideia. Exposer la différence radicale entre l’ancienne pédagogie de l’ancien monde/une nouvelle pédagogie des auteurs de l’Antiquité et d’inspiration erasmienne.

Prononcer de façon moderne. # poésie = rythme, rimes.
Prosodie induit une organisation rythmique > Henri Meschonnic de la prosodie« organisation vocalique et consonantique d’un texte ». Pression de la rime oblige à respecter des modes de prononciation du FM. En revanche pr la prose, prononcer comme en FM. Un certains nbre de lettres avaient été introduites qui n’ont aucune conséquence sur les textes.
Graphie diacritique.

Scène de comparition du jeune page.

Introduction :

. Présenter le texte, situation, pr arriver aux enjeux :qq chose de la problématique devrait déjà se mettre en place. L’intro aide à construire la problématique.
1 – Cette scène se situe au milieu d’un apprentissage longtemps commencé = moment pédagogique du récit. L’apprentissage de Gargantua n’a porté aucun fruit. Son père finit par s’en rendre compte. Faillite de l’apprentissage liée à la présence de mauvais maîtres.
- maître Jobelin = espritborné
- Magister = professeur et cler de Sorbonne.

➢ Il incarne le modèle de pédagogie médiéval. Exercice absurde de la mémoire = chap 14.

A ce modèle vient s’opposer le nouveau modèle humaniste, qu’incarne le personnage =
- edemon = celui qui a de bonnes dispositions pr apprendre
- ponocrate = celui qui est dur à la peine

> Tableau de la culture des tpsgothiques, maître sorbonnard/ L’autre idéalisé dans un portrait laudatif = un jeune enfant. Promesse d’un nveau modèle pédagogique > Vives, Erasme. Onomastique ds ce passage = nom de Don Philippe de Marays (y note u) = erasmus.

Cette scène est une scène de rupture, une articulation fondamentale du récit = passage de la mauvais éducation à la présentation d’un nouveau modèle de formation, développéplus loin chap 23 = journée de Gargantua. Ns aurons à voir comment le portrait d’Eudémon permet de retrouver qqs uns des traits fondamentaux autour desquels sont organisés la culture et la pédagogie renaissante ?

Le texte ns y invite = texte précédé d’une intervention de Don Philippe au D.
➢ pt de vue étymologique
➢ dans l’organisation du récit = ce qui renvoie à une vignetteidéalisante. Idéalisation forcenée, de la même façon que la mauvaise éducation était une caricature absolue.

➢ LIRE

Discussion entre adultes > expérience sur le vif
Puis il fait comparaître un jeune page qui prononce l’éloge du jeune Gargantua dans une telle perfection que cette maîtrise de soi devient un modèle de l’entreprise humaniste
Mais elle humilie ce à qui elle s’adresse > réactions despersonnages
➢ Relations d’opposition du texte
- Personnage de Ph de Marais = figure de sage, homme avisé, définit les enjeux de la scène, il propose une solution utile qui permettra d’échapper à la crise dans laquelle Gargantua et Grangousier sont prisonnier
- Eudémon = perfection dans sa personne, discours, manière d’ê
- Personnage satirisé = Grandgousier,réaction brutale, irrationnelle et Gargantua dont l’attitude s’oppose en tt à celle d’Eudémon. Il est grotesque/élégance.
- Entre les deux le discours de notre passage

➢ Discriminer deux univers culturels et deux types d’attitudes.
➢ Le texte fait apparaître que les enjeux de la performance oratoire montre que bien parler c’est bien ê : il réalise pleinement sa réalité.
➢Eudémon est presque plus un ange qu’un homme/ Gargantua = animalité. Manifestations sonores = opposition entre les deux : maîtrise sublime de la parole/ pleurs et pet d’un âne mort.

Une tension se lit donc entre le mode de construction idéologique :
- éducation humaniste
- mode d’antithèse négatif/positif
▪ interroger la manière dont on a la difficulté à...
tracking img