Geek

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3120 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Geek
Aller à : Navigation, rechercher

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources.
Si vous connaissez le thème traité, merci d'indiquer les passages à sourcer avec {{Référence souhaitée}} ou, mieux, incluez les références utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article)
Le terme geek (/gik/) (parfois francisé en guik) est un anglicisme désignant un « crack »1, unepersonne passionnée par un domaine précis. Il s’emploie entre autres dans le domaine de l’informatique ainsi que dans celui de la science-fiction.
L’archétype le plus célèbre du geek est celui du jeune (ou de l’adolescent) féru de sciences/maths/logique, qui s’intéresse également aux nouvelles technologies et aux univers fantastiques (comics, science-fiction, heroic fantasy, etc.). Cette passions’applique concrètement par de nombreuses activités, telles que le jeu de rôle, le cinéma, les séries télévisées, les jeux vidéo ou encore la programmation informatique.
Il y a souvent confusion entre les geeks, les nolifes, et les nerds, bien que cette confusion soit généralement mal perçue par les geeks eux-mêmes2. De même, un amalgame est souvent fait entre les personnes passionnées de hautestechnologies (les technophiles) et les geeks en général3.
Sommaire [masquer]
1 Origine du terme
2 Le terme geek aujourd'hui
3 Confusions au sujet des geeks
4 Exemples d'activités geeks
5 « Rencontres geeks »
6 L'informatique et les geeks : le sujet de prédilection
7 Œuvres favorites des geeks
7.1 Romans
7.2 Cinéma et télévision
7.3 Les jeux vidéo
8 Le geek dans la fiction
8.1 Bandesdessinées
8.2 Web-séries
8.3 Webcomics
8.4 Films
8.5 Télévision
9 Notes et références
10 Voir aussi
10.1 Articles connexes
10.2 Lien externe
Origine du terme[modifier]

Selon l’Oxford American Dictionary (en), l’origine du mot se trouve dans le moyen haut-allemand Geck, qui désigne un fou, un espiègle et du néerlandais Gek qui désigne quelque chose de fou4.
Dans le Nord et l’Est de la France,on trouve le mot patois Gicque qui désigne un fou de carnaval. En Alsace, lors des défilés de carnaval, on porte des Shellekapp, Gickeleshut ou bien des Bonnets de Gicque, avec des pointes et des clochettes. Lors des bals du Carnaval de Dunkerque, on danse des Rondes de Gicques.
Au xviiie siècle, dans l’Empire austro-hongrois, les cirques ambulants présentaient déjà des Gecken, des monstres defoire, personnes avec des déformations, femmes à barbe, etc. De nombreux arrêtés municipaux interdisaient à ces bateleurs de pénétrer dans les villes avec leurs monstres ou les obligeaient à les faire coucher avec les bêtes dans les granges.
Vers la fin du xixe siècle, en Amérique du Nord, dans les foires, on a commencé à présenter des Geeks dans les side-shows, ces expositions annexes auxspectacles de cirque. On y présentait souvent des freaks c’est-à-dire des monstres de foire, des personnes ayant un handicap étrange ou une déformation physique vraie ou fausse.
Dans ce « bestiaire », le geek était souvent une personne handicapée mentale (Syndrome de Down) ou bien un artiste de cirque ne pouvant plus participer aux numéros habituels. Il se tenait généralement nu ou vêtu de peaux debêtes dans une cage, couvert de boue, et rugissait et secouait les barreaux de la cage pour effrayer les visiteurs ayant payé pour le voir. On le présentait comme le « chaînon manquant », comme l’« homme sauvage » capturé en forêt. Parfois on lui faisait égorger ou décapiter des poulets avec ses dents et le geek devait faire semblant de boire leur sang.
Dans sa trilogie romanesque The DeptfordTrilogy, l’auteur Robertson Davies décrit sa rencontre avec un artiste de cirque alcoolique que l’on force à faire le geek dans une cage. Aux États-Unis, le terme va ensuite être appliqué aux gens décalés et bizarres, qui ne s’intègrent pas dans la société. Dans les années 1920, des auteurs comme Meyer Levin, Upton Sinclair ou Truman Capote utilisent le terme pour désigner des hommes solitaires et...
tracking img