Geeo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Géographie : devoir certificatif de la séquence 2

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe cherche un moyen de consolider la paix. À la suite du coup de Prague qui renforce la peur de l'expansion soviétique, la France, les pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) et le Royaume-Uni signent le 17 mars 1948 le Traité de Bruxelles qui prévoit une Union occidentale, instituantune collaboration en matière économique, sociale, culturelle, et de défense collective. Ce traité évoluera au fil du temps par l’adhésion de 22 autres pays.
En 2004, des pays précédemment sous domination soviétique, Estonie, Lituanie, Lettonie, adhérent à l’union européen. Il est sûr qu’il y a toujours eu des disparités entre les pays d’Europe occidentale et les pays d’Europe orientale maisest-ce que ces disparités sont toujours présentes aujourd’hui, 21 ans après la chute du mur de Berlin et 7 ans après l’adhésion de ces pays « ex-soviétiques » ? Tentons de répondre à cette question en comparant la France, un des premiers pays à adhérer l’union Européen et la Lettonie, un pays qui n’est redevenu indépendant qu’en 1991. Pour se faire, analysons différents chiffres et différentsgraphiques de ces deux pays.
1. Secteurs d’activités en 2008 en % du PIB total (source eurostat : http://epp.eurostat.ec.europa.eu )
| Lettonie | France |
Secteur primaire | 12,20% | 4,10% |
Secteur secondaire | 25,90% | 24,40% |
Secteur tertiaire | 61,90% | 71,50% |
| 100,00% | 100,00% |

Observations :
On peut remarquer qu’actuellement (en 2008), que la part du secteur secondairedu PIB produite en France et en Lettonie représente la même part du PIB total. Par contre, le secteur primaire (agriculture) est beaucoup trois fois plus important en Lettonie. La structure est la même dans les deux pays : Secteur primaire < secteur secondaire < secteur tertiaire
Critiques :
On compare 2 pays dont le PIB total est différent, ces graphiques permettent de savoir la part de chaquesecteur pour la production du pays et non par rapport à l’autre pays.

2. IDH : Indice de Développement Humain entre 1975 et 2008 (source : perspective monde http://perspective.usherbrooke.ca/ )
| France | Lettonie | |
1975 | 0,856 | 0,783 | |
1980 | 0,872 | 0,797 | |
1985 | 0,884 | 0,81 | |
1990 | 0,907 | 0,804 | |
1995 | 0,925 | 0,771 | |
2000 | 0,938 | 0,817 | |
2005| 0,952 | 0,855 | |
2006 | 0,958 | 0,859 | |
2007 | 0,961 | 0,866 | |

Observations :
En observant ce graphique, on remarque que la qualité de vie en Lettonie est moindre qu’en France. L’IDH français est en constante augmentation. On remarque également une baisse de l’IDH letton entre 1990 et 1995, sans doute due à l’indépendance de la Lettonie en 1991. Mais après ce creux, l’IDH croitchaque année.
Critiques :
Il y a peu de critiques à faire, mis à part que la France en 2007 était, au classement mondiale de l’IDH, en 8ème position alors que la Lettonie n’occupait que la 48ème position du classement.

3. Répartition de la population totale en 2008 (source : perspective monde http://perspective.usherbrooke.ca/ )
| France | Lettonie |
0-14 ans | 18,399% | 13,771% |14-65 ans | 64,988% | 69,043% |
65 ans et plus | 16,613%100% | 17,186%100% |
| | |

Observations :
On peut observer que, en France, la population jeune (0-14 ans) occupe une plus grande part de la population totale qu’en Lettonie. La population active (14-65 ans) est plus importante en Lettonie et la population âgée (65 ans et +) occupe relativement la même part de population dans lesdeux pays.
Critiques :
On compare 2 pays dont la population totale est fortement différente, ces graphiques permettent de savoir la répartition de la population dans chaque pays, mais pas d’un pays part rapport à l’autre.

4. Nombre de réfugié comme pays d’accueil entre 1998 et 2008 (source : perspective monde http://perspective.usherbrooke.ca/ )

| France |
1990 | 193000 |
1991 |...
tracking img