Genese et evolution de la démocratie de l'etat colonial a nos jours

DU MULTIPLE A L'UN et vice-versa ?
Essai sur le multipartisme au Sénégal
(1974-1996)*

Antoine TINE
Institut d'Études Politiques de Paris
(France)

" Oui. Ce sont des dictateurs. Ils ne sont pas sincèrement démocrates. Le parti, c'est de la foutaise, un système de petits copains. Les élections, c'est de la rigolade. Moi, je le dis, ce sont des dictateurs."Cheikh Hamidou KANE, Les gardiens du temple, Paris, Stock, 1995, p.202.

QUID ?

L'étude des partis politiques est un objet canonique en science politique, cependant les partis politiques ont mauvaise presse. Ils sont souvent contestés, accusés de confisquer la "chose publique" et de manipuler les citoyens. Ils sont alors considérés comme des "fossoyeurs" de la démocratie (Rousseau, Guizot,Madison, Schmitt...). Cette mauvaise image est accrue par les liens fréquents entre les partis politiques et les "affaires" de corruption et les achats d'allégeances... Perçus comme des organisations éloignées des préoccupations du plus grand nombre, les partis politiques sont pourtant des éléments essentiels des régimes démocratiques (Tocqueville...) (*- Cet article a fait l'objet d'un exposé dansle cadre du séminaire inter-DEA de Serge BERNSTEIN et Jean CHARLOT sur "Histoire et théorie des partis politiques" donné en 1996 à l'I.E.P. de Paris. Je remercie Abraham OKOKO-ESSEAU, Albert KÉCHICHIAN et Kay LAWSON pour leurs remarques à l'époque. Merci à Luc SINDJOUN, de m'avoir encouragé instamment à publier, à Mamadou DIOUF, Marc SADOUN, Guy HERMET et Bernard MANIN d'avoir bien voulu promenerleur regard critique sur la première version de ce texte. Leurs remarques m'ont été bénéfiques. Je suis seul responsable des erreurs qui subsistent.
- Il existe une immense bibliographie sur les partis politiques. Nous ne pouvons suggérer ici que quelques études générales et comparatives. Cf. entre autres Joseph LA PALOMBARA and Myron WEINER, Political parties and political development, Princeton,N.J., Princeton University Press, 1966 ; Giovanni SARTORI, Party and party systems : a framework for analysis, Cambridge, Cambridge University Press, 1976 ; Daniel -Louis SEILER, De la comparaison des partis politiques, Paris, Economica, 1986 ; Michel OFFERLE, Les partis politiques, Paris, P.U.F. (="que sais-je"), 1987 ; Angelo PANEBIANCO, Political parties : organisation and power, Cambridge,Cambridge University Press, 1988 ; Dean McSWEENEY and John ZWESPER, American political parties. The formation, decline and reform ,of the American party system, London and New York, Routledge, 1991 ; Paolo POMBENI, Introduction à l'histoire des partis politiques, trad. de l'italien par Isabelle Richet, Paris, P.U.F., 1992 ; Joni LOVENDUSKI and Pippa NORRIS (eds.), Gender and party politics, London,Sage, 1993 ; Klaus VON BEYME, Political parties in Western Democracies, Aldershot, Gower Publishing Company, 1995 (1982) ; Scott MAINWARING and Timothy R. SCULLY (eds.), Building Democratic Institutions. Party systems in Latin America, Stanford, Cal., Stanford University Press, 1995...
). En tout cas, la question se pose de savoir ce qu'est un parti politique dans un système démocratique.Retenons, pour fixer notre objet d'étude, cette définition sommaire selon laquelle le parti comme "forme" ou "idéal-type" politique est "l'institution destinée à intervenir dans le processus de décision politique en se présentant comme canal de réglementation de l'obligation politique" (- Paolo POMBENI, Ibid., p. 23. Il n'existe pas de définition standard du parti politique. L'on se contentera ici desouligner que, d'une manière générale, les partis politiques se distinguent des groupes d'intérêts, des factions, des clubs, des comités de notables... Les partis politiques ont pour objectif la conquête et la conservation du pouvoir à la différence des simples associations de société civile. Cette caractérisation est discutée, mais c'est celle que privilégie cet travail, car elle nous semble la...
tracking img