Geographie du developement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11389 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GEOGRAPHIE DU DEVELOPPEMENT

CH1 : DE LA CROISSANCE AU DEVELOPPEMENT

I Le PIB et ses limites
Produit = production de richesses sur un territoire, pendant 1 an. On la mesure par la somme des valeurs ajoutées (ajoutées par l’entreprise à la matière première pour produire le bien final).
Intérieur = territoire sur lequel on fait la mesure.
Brut = on ne tient pas compte de l’amortissement(usure du matériel).
Le PNB (produit national brut) est un ajustement du PIB : les transferts de capitaux d’une filiale à l’étranger sont ajoutés au PIB du pays de l’entreprise-mère et soustraits de celui du pays de la filiale. Aujourd’hui, on parle de RNB (revenu national brut).
On utilise la variation du PIB pour mesurer la croissance.
On traduit le PIB en $, on le divise souvent par le nombred’habitants.
NB : on distingue le PIB marchand du PIB non marchand (pas comptabilisable dans l’économie de marché). Ce dernier concerne par exemple les services publics. On prend le coût salarial comme valeur ajoutée du PIB non marchand.
Quelques exemples de RNB en 2006 : 7.439$ pour le monde, 36.550 pour la France, 44.970 pour les USA, 21.690 pour la Grèce, 57.230 pour la Suisse. Cesindicateurs hiérarchisent d’une façon crédible les pays développés.
Mais le PIB ne dit rien sur la qualité de vie des personnes. Il enregistre tout, sans tenir compte de l’utilité sociale des éléments. Ex : un accident de voiture est enregistré positivement dans le PIB, mais il est négatif pour la qualité de vie. Autre ex : une usine qui produit beaucoup mais pollue, nécessitant le développementd’installations de dépollution. On répare les effets négatifs de cette croissance, ce qui gonfle le PIB (on parle d’emballement statistique). Plus la croissance augmente, plus il y a de chances qu’il y ait des dysfonctionnements à réparer, cela complexifie la vie économique et sociale.
Le PIB n’est donc pas un indicateur de développement.
Il faut aussi garder une distance devant les chiffres : on a vul’exemple du PIB grec surévalué dans un article de 2007.

Autre question : le PIB est-il efficace pour mesurer l’activité économique des pays pauvres ?
Celui de l’Inde se monte à 820$/hab, celui du Burkina-Faso 450$. Si ces chiffres enregistraient réellement toutes les activités économiques, ces pays ne pourraient pas survivre biologiquement. Or ils vivent, et croissent même très vite. Dans lespays pauvres, le PIB est donc un mauvais indicateur de production de richesses.
Pourquoi ? – Faiblesse des monnaies nationales face au $
- Présence du secteur d’auto-subsistance : consommation directe des produits sans passer par le marché. Dans nos pays, c’est marginal.
- Enregistrement ou non du secteur informel : passage par le marché, mais sans déclaration. Cela n’est pasnégligeable : on estime à 5-6% sa part dans le PIB. S’y ajoutent la corruption, le blanchiment, etc. Dans les pays pauvres, ce secteur représente souvent la majorité (jusqu’à 80%) de l’activité économique.

Le PIB donne donc, pour ces pays, une image réduite de la réalité économique. Un PIB très bas indique un pays pauvre et une économie peu monétarisée, mais pas plus. Le PIB a été mis au pointà l’Entre-deux-guerres par et pour les pays développés. Il n’est pas absurde : c’est un indicateur de croissance, mais pas de développement.

II Les indicateurs de développement
Le développement se définit pour l’instant comme l’amélioration des conditions de vie. Les économistes ont mis au point le PIB à PPA (parité de pouvoir d’achat), appelé aussi PIB réel, qui tient compte du pouvoird’achat des habitants. Il est indexé sur le $ américain. Si le coût de la vie est moitié moindre qu’aux Etats-Unis, on multiplie le PIB par 2. Pour un pays où le coût de la vie est double, le PIB est divisé par 2.
Pour la France, le RNB passe de 36.550 à 33.740, pour la Grèce de 21.690 à 24.560, pour l’inde de 820 à 3.800 (x4). Pour les pays développés, le PIB réel est tiré vers le...
tracking img