Geographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (976 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : La mondialisation de l'espace et ses limites

La mondialisation, pour être un phénomène planétaire, n’en a pas moins des effets à différentes échelles : il faut le montrer et mettreen évidence. Les traductions spatiales de la globalisation. Ainsi, votre exposé aura clairement une dimension géographique. Évitez l’écueil qui consisterait à confondre mondialisation etaméricanisation. Certes, les États-Unis contribuent puissamment à la globalisation, mais ils ne sont pas les seuls.
Les mots clés : métropolisation, littoralisation, ville globale, IDE, Triade, ONG.Introduction :
La mondialisation est un phénomène qui suppose une intensification et une diversification des échanges, ce qui se traduit par une logique d’uniformisation des espaces, que nous aborderons enpremier lieu. Mais en jouant à des échelles différentes, cette logique entraîne des effets eux-mêmes variés, ce qui introduit une autre logique, de diversification, qui fera l’objet de la deuxièmepartie. Cette diversification peut, à son tour, entraîner des phénomènes de frein ou d’opposition à la globalisation, marquant les limites de celle-ci. Ce sera le propos de la troisième partie.

I. Unelogique d’uniformisation spatiale
1. Par les processus spatiaux à l’oeuvre
Deux processus dominent la mondialisation :
– La métropolisation . Les métropoles, et notamment les villes globales,animent des réseaux qui impliquent des espaces à toutes les échelles.
– La littoralisation , qui voit hommes et activités se localiser plutôt sur les côtes, favorisent en même temps qu’elles subissentla mondialisation.

2. Par les migrations humaines
Il s’agit :
– des migrations de longue durée pour des raisons de travail, ce qui concerne tant les « cerveaux » que les travailleurs sansqualification, avec les effets unificateurs que l’on peut imaginer ;
– des migrations de tourisme, qui amènent les pays d’accueil à se plier aux standards de confort des pays émetteurs de flux...
tracking img