Geographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1109 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La géographie agraire et la géographie rurale

La géographie rurale a subi une évolution: géographie agraire au départ, elle est ensuite devenue agricole avant de couvrir le monde rural en général.
Géographie rurale : étude de l’organisation de l’espace rural par les sociétés humaines.
Géographie agraire : étude des paysages et des structures socio-économiques liées à l’agriculture.Géographie agricole : étude de l’activité agricole dans son cadre spatial.

1) La géographie rurale comme géographie agraire

Dans un contexte où la population rurale est dominante, la géographie rurale reste jusqu’en 1950 une des pièces maîtresse de la géographie humaine. Essentiellement agraire, elle s’intéresse particulièrement aux paysages agraires (résultat de l’aménagement d’unespace par les agriculteurs) c.à.d. entre autres à :
- la morphologie agraire, c.à.d. la forme et l’organisation des parcelles et le mode de culture (paysages d’enclos/ paysages d’openfiel).
- L’habitat rural c.à.d. l’agencement des espaces habités : répartition (dispersé/ groupé) –cf. l’indice de dispersion de Demangeon p.150- site et forme (nucléaire, en ligne, en étoile, amorphe), matériauxet plan des habitations (maison-bloc/ maison-dissociée).
Cette organisation est considérée comme dépendant du milieu naturel et des structures agraires (définition floue : ensemble des conditions juridiques, foncières et agricoles qui conditionnent le paysage agraire). Les structures agraires comprennent à la fois les structures sociales agraires (mode de propriété, faire-valoir, répartition desrichesses, structures sociales) et le système de culture.
← Géographie représentative de la géographie classique : définition floue des concepts, méthode inductive qui rend difficile la généralisation, appel à l’histoire, à la cartographie et au travail de terrain. L’explication des phénomènes fait intervenir le milieu naturel et l’histoire.
Dans ce contexte, l’œuvre de J. von THUNEN, dontl’approche est très déductive et théorique passe inaperçue. Cf. p.151 schéma de l’organisation spatiale selon J. von THUNEN : ce modèle d’organisation de l’espace a le mérite d’ajouter au milieu naturel, aux héritages historiques et aux structures agraires les données socio-économiques pour expliquer le paysage rural.

2) La géographie rurale comme géographie agricoleDurant les 30 années qui suivent la 2° guerre, l’accent est mis en géographie agraire sur la précision des concepts (cf. Vocabulaire de géographie agraire de P. FENELON, 1970, sur la généralisation des acquis (cartographie à petite échelle) et sur la recherche de facteurs explicatifs plus globalisants (cf. typologies de R. LEBEAU des structures agraires du monde en fonction de l’histoire, del’environnement et de l’organisation socio-économique). Cependant, les méthodes de la géographie agraire ne changent pas fondamentalement.
L’apport de cette période tient davantage à une géographie agricole qui élargit les perspectives à 2 niveaux :
- Social : cf. J. BONNAMOUR, La terre et les hommes,1966. En géo tropicale cf. l’attention portée par P. GOUROU ou P. PELLISSIER sur l’organisation dessociétés pour comprendre le fonctionnement de l’agriculture).
- Economique :aux USA, appuyée par les anglo-saxons, la recherche s’attache à modéliser la répartition des activités économiques et donc agricoles sous l’influence de J. on THUNEN puis M. CHISHOLM. Cette perspective donne donc à la géo agraire une teinte plus économique. En Europe, dès les 60’ s’affirme le soucis d’une étudesystématique et statistique du fait agricole.
Ce glissement de méthode engendre un débat épistémologique (tendance économiste ou description littéraire ; méthode inductive ou déductive ?) qui perdure aujourd’hui avec l’élargissement du champs de la géo rurale.

3) La géographie rurale comme géographie totale de l’espace rural
Depuis 20 ans, on prend conscience de l’impossible...
tracking img