Geopolitique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5002 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire :

Introduction………………………………………………….4

Axe I : La théorie Socialo Marxiste
Le capitalisme……………………………………….6
Le socialisme………………………………………..6
Le communisme…………………………………….7
Le léninisme-marxisme……………………………..8
Axe II : Les étapes de la révolution russe
La crise de régime…………………………………...10
La révolution de Février 1917……………………….11
La révolution d’octobre1917………………………….11
Constitution de l’union soviétique …………………….13
Axe III : La révolution chinoise
L’histoire de la chine : la révolution communiste………..16
La révolution culturelle chinoise………………………….24

Conclusion
Plan général :
Introduction

Axe I : La théorie socialo-marxiste
1- Le capitalisme
2- Le socialisme
3- Le communisme4- Le léninisme- marxisme

Axe II : Les étapes de la révolution russe

1- La crise de régime
2- La révolution de Février 1917
3- La révolution d’octobre 1917
4- Constitution de l’union soviétique

Axe III : la révolution chinoise
1- histoire de la chine : la révolution communiste
 la victoire nationaliste
 la longue marche
 une trêve dans la guerre civile grâce… à la secondeguerre mondiale
 vers la victoire maoiste
2- la révolution culturelle
Conclusion

Introduction

Le marxisme est un courant politique se réclamant des idées de Karl Marx . Politiquement, le marxisme repose sur l’analyse de l’histoire et la participation au mouvement réel de la lutte des classes, pour l’abolition du capitalisme. Karl Marx considérait en effet que « l’émancipation destravailleurs doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes »
Cinq grands pôles du marxisme se sont dégagés au XXème siècle :
• le marxisme soviétique : considérant, avec le propre Marx, que ses écrits de jeunesse ne devaient être laissés qu’à la seule « critique rongeuse des rats », beaucoup de penseurs, le plus souvent russes, développèrent le sillon matérialiste et l'économie, pour proposer desthéories monistes (jusqu'à Bogdanov et son empiriomonisme), parfois behavioristes (Pavlov), et assumant parfois pleinement le réductionnisme qu'est l'économisme.
• le marxisme "occidentale" : en rupture avec le marxisme russe, du temps de Lénine (cf. Marxisme et philosophie de Korsch) ou de Staline (cf. Le Matérialisme dialectique de Henri Lefebvre), ou suivant les courants révisionnistes de lasocial-démocratie, les auteurs de l'Ouest insisteront sur l'aspect philosophique de Marx, l'alliant avec d'autres auteurs d'horizons divers, devenant le paradigme dominant des universités, dont les traces sont encore très tenaces.
• le maoïsme : version chinoise du marxisme-léninisme, peu original du point de vue théorique, il aura surtout été le phare de substitution des marxistes après ladécouverte de l'horreur staliniste.
• le marxisme tiers-mondiste: relisant la lutte des classes à l'échelle des nations et la critique de l'idéologie à l'aune de l'occidentocentrisme, il développe une critique de l'impérialisme occidental colonialiste.
• le marxisme-analytique : tentative très éphémère et marginale de replanter le marxisme sur les bases de la philosophie analytique.

Axe I : Lathéorie socialo-marxiste
Karl Marx est aujourd'hui surtout connu pour ses écrits politiques et économiques, mais c'était avant tout un philosophe et un historien, qui a essayé de comprendre, interpréter et surtout changer le monde. Nous essayons ici d'expliquer la « pensée » de Karl Marx.

1. Le capitalisme
Le capitalisme est défini par la propriété privée des moyens de production. En effetcelle-ci implique le droit de disposer librement des biens en question de leur utilisation, donc de les échanger librement avec d'autres agents. Dont l’objectif est l'accumulation de capital.
D'une autre inspiration marxiste, le capitalisme met en avant la recherche du profit, l'accumulation de capital, le salariat et le fait que les travailleurs ne sont pas propriétaires de leurs outils....
tracking img