Georges burdeau : « l’état, support du pouvoir politique » dans, l’état,

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (633 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Extrait de l’ouvrage intitulé L’État écrit en 1992 par Georges Burdeau, « L’État, support du pouvoir politique » est le premier chapitre de son livre portant sur la relation entre l’État et lePouvoir. Cette analyse met en avant sa naissance, son évolution au cours de l’histoire, les polémiques qui l’entourent, les nouveaux discours à son sujet, ainsi que les différentes mesure prises par lesÉtats afin d’aboutir au bon fonctionnement de la société. Cet ouvrage nous montre ce qui caractérise l'État, avec ses trois définitions, à savoir l'État en tant que pouvoir public, pouvoir central etsociété politique organisée.



Juriste français né en 1905 et auteur de nombreux travaux portant sur le droit constitutionnel et la science politique, Georges Burdeau débute son article avec lanotion de l’État. Tout d’abord, nous pouvons dire que l’État est la principale institution du pouvoir politique dans toute société. Cependant, la réciproque n’est pas vraie. Comme l’affirme l’auteur, «Toute société politiquement organisé n’est pas un État[1] ». Il en analyse la naissance, distinguant au passage trois notions souvent confondues, à savoir : le souverain, les gouvernants et la puissanceétatique.



La première partie nommée Le Pouvoir politique met en avant la dimension sociale du Pouvoir. Avant d’approfondir sur le Pouvoir, Burdeau tend à dissocier les diverses formes desociété, car il ne peut y avoir de Pouvoir sans individus, donc sans sociétés. D’une part, la société globale axée sur sa propre existence. D’autre part, la société politique où le lien politique devientun concept existentiel. En effet, pour que le Pouvoir soit caractérisé de politique, il est primordial que sa finalité soit de nature sociale. Poussée par une unité naturelle ou imposée, la populationest stimulée par une volonté de cohésion sociale, de vivre ensemble, que ce soir par obligation ou par choix. L’auteur définit le pouvoir comme étant « la capacité d’un individu d’obtenir d’un...