Georges perec

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (710 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Georges Perec (1936-1982) naît à Paris, le 7 mars 1936, de parents juifs polonais émigrés une dizaine d’années auparavant. Son père est tué en juin 1940, et sa mère déportée en 1943. Sans famille,sans collectivité où s’insérer, Perec se lance dans la littérature. Il fait ses études à Paris, au lycée Claude Bernard et au lycée Henri IV. Étudiant en lettres et en sociologie, il fréquente lafaculté de lettres de Paris et celle de Tunis. Perec est très tôt animé par le désir d’écrire. Dès 1955, il rédige des notes pour les Nouvelles de la NRF et pour les Lettres nouvelles.
De 1961 à 1978, iloccupe un poste de documentaliste en neurophysiologie au CNRS, puis commence à écrire. Georges Perec est passionné par les questions de technique littéraire. Le succès arrive très vite à son premierouvrage, Les Choses. Il obtient le prix Renaudot en 1965.Adepte de la contrainte, mais également homme rationnel, il écrit en 1969, La Disparition, un livre sans la voyelle « e », puis en 1972, LesRevenentes, où la seule voyelle est le « e ». Ces recherches, exigeantes d’invention et de rigueur, trouvent un milieu extraordinairement propice dans l’Oulipo*.
En 1970, il entre à l’OULIPO (Ouvroir deLittérature Potentielle). Cinq ans plus tard, il publie W ou le Souvenir d’enfance, mais son œuvre la plus vaste, qui résume toutes ses exploitations littéraires est La Vie mode d’emploi, pour laquelleil reçoit le prix Médicis en 1978. C’est le fruit de huit années de travail. Cet ouvrage est dédié à Raymond Queneau.
En 1976, l’hebdomadaire Le Point lui confie une chronique de mots croisés. Toutesa vie, Georges Perec cherche à réhabiliter l’artifice littéraire ; il joue et construit des univers parfois hallucinants. Le jeu passionne Pérec, collectionneur de mots et de choses. Perec montreque dans la vie moderne tout est signifiant, normalisé et classé. Mais cette vie, consacrée tout entière à l’écriture, s’achève brutalement, le 3 mars 1982 à l’hôpital Charles–Foix à Ivry où il...
tracking img