Georges rodenbach

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (524 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ses yeux
Le poème de Georges Rodenbach est un poème qui appartient au mouvement symboliste qui encourage les artistes à exprimer leurs sentiments, leurs valeurs et leurs idées au moyen de symboleplutôt que de déclarations explicites et c’est ceux que Georges Rodenbach fait en dévoilant ses sentiments pour la femme qui aime. Ce poème s’inscrit donc bien évidement dans ce mouvement et la sourced’inspiration de Georges Rodenbach pour créer son poème fut la femme qu’il aime. Le poète cherche à avoir un langage fluide, musical et pur. Le vers libre est une des innovations de ce mouvement pours'affranchir de la rime et de la métrique régulière. Les poètes symbolistes essaient d'atteindre une réalité transcendante et cherchent à saisir l'idéal comme l'ont tenté Baudelaire ou Rimbaud.

Sesyeux
Ses yeux où se blottit comme un rêve frileux,
Ses grands yeux ont séduit mon âme émerveillée ;
D’un bleu d’ancien pastel, d’un bleu de fleur mouillée,
Il semblent regarder de loin, ses grandsyeux bleus.
Ils sont grands comme un ciel tourmenté que parsème
- Par les couchants d’automne et les tragiques soirs -
Tout un vol douloureux de longs nuages noirs ;
Grands comme un ciel, toujoursmouvant, toujours le même
Et cependant des yeux, j’en connais de plus beaux
Qui voudraient sur mes pas promener leurs flambeaux,
Mais leur éclat répugne à ma mélancolie.
Les uns ont la chaleurd’un ciel oriental,
D’autres le mol azur des lointains d’Italie,
Mais les siens me sont chers ainsi qu’un ciel natal.
(Georges RODENBACH Recueil : "La Jeunesse blanche")
Les œuvres les plusimportantes de Georges Rodenbach sont : 1892 :Bruges-la-Morte qui a pour personnage essentiel la ville de Brugge 1897 :Le Carillonneur qui relate avec réalisme les débats qui animent la ville autour despartisans du projet Bruges-port-de-mer ou Zeebrugge et les défenseurs d'une ville d'art destinée à l'élite de l'humanité. Fernand Khnopff (1858-1921)...
tracking img