Georges w. bush et sa politique étrangère

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quel bilan peut-on tirer des deux mandats de Georges W. Bush en matière de politique étrangère ?

Georges Washington Bush, 43e président des Etats-Unis, est un des hommes qui est resté le plus longtemps à la tête des cette nation puisqu’il a exercé deux mandats, le premier en novembre 2000 et le second en novembre 2004. Les élections pour le premier mandat ont eu lieu le 7 novembre 2000mais il y a eu une mésentente sur le décompte des voix pour l’élection des grands électeurs en Floride. Finalement, la Cour Suprême s’est prononcée le 12 décembre, à une voix de majorité, contre le recomptage des voix en Floride. La politique de George W. Bush est très inspirée de celle de son père et veut marquer une rupture avec celle du précédent président, Bill Clinton. Cependant, les attentatsdu 11 septembre 2001 ont bouleversé la donne politique.
Quel bilan peut-on tirer des deux mandats de George W. Bush en matière de politique étrangère ? C’est ce que nous allons tenter d’expliquer en présentant d’abord sa politique étrangère avant les attentats du 11 septembre 2001, puis sa politique après, et enfin les interprétations et conséquences à l’étranger.

Une politique de ruptureAvant le 11 septembre, Bush a la volonté de rompre avec le passé, notamment avec la politique de Clinton. La politique adoptée par George W. Bush se résume d’ailleurs très bien avec la formule ABC (Anything But Clinton). Pour l’administration américaine, les Etats-Unis doivent gérer l’équilibre des puissances mais toujours dans l’idée de préserver leurs intérêts.
Suite à la politiquede Clinton, le gouvernement de Bush pense que les Etats-Unis ont perdu leur capacité de dissuasion. De fait, la nouvelle politique se veut plus protectrice et vise à rétablir la sécurité nationale. Elle est basée sur le réarmement et la construction d’un bouclier antimissile, qui vise à protéger le continent américain d’une attaque provenant de l’Irak, de la Corée du Nord ou de la Chine.
Deplus, avec le précédent président, les États-Unis avaient adopté une politique prônant l’« intérêt global de la communauté internationale » et sacrifiaient ainsi leur intérêt national. George Bush s’en écarte et décide de répudier le traité de Kyoto en 2001. Il dit « First priority first : there are the people who live in America » et souligne ainsi que seul l’intérêt de son pays compte.
LesEtats-Unis souhaitent également maintenir leur liberté d’action par rapport aux grandes puissances comme la Russie et la Chine, et moins s’engager au Proche-Orient. Les Etats-Unis s’opposent ainsi à la politique de Clinton qui avait lancé des opérations de nation building dans des pays sans intérêt économique. George W. Bush souligne dès sa campagne présidentielle que la Chine n’est pas un« partenaire stratégique », comme l’affirmait Clinton, mais un « concurrent stratégique ». Il montre ainsi clairement sa volonté d’affirmer les Etats-Unis comme l’unique superpuissance qui doit prévenir l’émergence de puissances rivales.
Bush poursuit une politique d’élimination des barrières douanières et de libéralisation des échanges, et a comme grand projet une Zone de Libre-Echange Américaine(ZLEA) s’étendant « du Yukon au cap Horn »
Enfin, alors que Bill Clinton favorisait une stabilité économique et financière internationale en aidant les pays dans le besoin, le nouveau gouvernement ne veut pas que les Etats-Unis soient « les pompiers » du monde.
On peut donc résumer cette politique avec les deux slogans : « Sécurité d’abord » et « America First ».

Les attentats du 11septembre et leurs conséquences politiques

Le 11 septembre 2001, deux avions viennent s’écraser sur les tours du World Trade Center à New York, puis un troisième avion percute une aile du Pentagone à Washington. Le responsable désigné de ces attaques est Ousama Ben Laden (chef de l’organisation Al-Qaïda) car, depuis 1996, plusieurs attentats contre les Etats-Unis ont été mis sur pied par...
tracking img