Germain nouveau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GERMAIN NOUVEAU

Ce texte a été l’occasion de travailler le commentaire ce qui explique que certains ne retrouvent pas leurs notes sous la forme habituelle.

Présentation de l’auteur :

G Nouveau, 1851 – 1920, est né dans le Var à Pourrières et a fait ses études à Aix. Il est contemporain de Rimbaud 1854 – 1891 et de Verlaine 1844 – 1896, avec lesquels il voyage et écrit. Il mène souventune vie de voyageur errant et solitaire. C’est André Breton, le chef du mouvement Surréalistes qui le sort de l’ombre et fait connaître Valentines son recueil principal. Breton reconnaît et souligne en lui cette capacité de jouer avec le langage et avec ce qu’il appelle « l’ombre », cette part de la vie humaine communément cachée.

Ce texte est présenté sous la problématique poétique globale :Comment le poète fait-il pour nous parler de sujets graves avec tant de légèreté ?
Et est donc à rapprocher des autres textes étudiés en même temps, ceux de Queneau, Apollinaire, d’une certaine façon aussi bien que l’époque soit éloignée, celui de Ronsard.

Les parties du commentaire étaient : l’humour noir et l’autoportrait

1 HUMOUR NOIR

Il s’agit en effet d’un testament mais avec denombreux éléments comiques.

Un premier paragraphe pouvait être consacré au choix de la matière pour le cercueil : En retrouver les passages, strophes 1, 2, 3, 4, 6. En expliquer les éléments et les audaces, notamment celle de la simplicité du vocabulaire qui surprend le lecteur, les homonymes et les paronymes, les comparaisons et les rapprochements inattendus, la désinvolture. En commenter lelyrisme par les jeux sur les sonorités dans les vers, dans les rimes, dans les rythmes avec les enjambements et les rejets qui créent un effet de conversation intime avec le lecteur qui ne sait pas s’il peut rire ou s’attendrir.

Un deuxième paragraphe était consacré au lieu pour la sépulture. Reprendre la même méthode que ci-dessus. A nouveau identifier les éléments et les audaces comme le jeu surle double sens de « mère », la parente mais aussi la terre ; le nom du village de Pourrières qui s’associe par humour noir avec le verbe pourrir. Sonorités, rimes et rythmes.

Un troisième paragraphe pouvait être consacré pour parachever l’étude de l’humour noir, à ce que l’on peut appeler la mise en scène de son propre enterrement. Car en effet, si le poète affiche une grande modestie avec cetépisode humain tant redouté, il en fait tout de même tout un poème : Les détails abondent sur ce qu’il souhaite, il ne laisse rien au hasard, le montrer : Progression des thèmes d’une strophe à la suivante : Suspens du moment fatidique, convocation des amis, de tous les amis, les conditions, lieu, matière et posture, proximité d’autres défunts, gestes à faire et épisode magico-mystique ou religieuxjusqu’à l’élégance finale à l’égard de la dame de ses pensées choisie pour ce qui sera donc, un événement.

2 AUTOPORTRAIT

Il s’agit en effet d’un autoportrait en ce que le poète se dessine tout au long du poème et apparaît au lecteur comme fantaisiste, modeste et tendre à la fois.

Un premier paragraphe pouvait donc être consacré au poète fantaisiste. Admiré par les Surréalistes, G.Nouveau crée des mots (strophes 6 et 7) et des associations de mots, inattendues. Il utilise des comparaisons, des rapprochements dévalorisants et pratique l’autodérision. Le montrer sans oublier de dire encore une fois comment les vers par leur sonorité et leur rythme soulignent, renforcent ce qui est dit. L’exagération de la situation proposée permet de dire ce que la prose n’aurait pas permis. Lamême chose sans les strophes, sans les vers, aurait eu un tout autre effet, perdant ainsi la drôlerie qui rend possible toutes les allusions macabres. Ce macabre reste léger ici alors qu’en prose, le sujet aurait été sans doute de « mauvais goût ».

Un deuxième paragraphe pouvait montrer un personnage modeste. La simplicité est recherchée. Voir toutes les formes négatives, les restrictions comme...
tracking img