Germinal, iv, 7

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2835 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Germinal, IV, 7 de « Il leva un bras dans un geste lent » à « payée de tant de sang et de misère ! »

Introduction : Il s’agit du dernier chapitre de la quatrième partie. Les mineurs de Montsou, qui ont engagé un mouvement de grève dans la discipline et l’enthousiasme, subissent depuis six semaines déjà l’intransigeance des dirigeants de la Compagnie ; la grève semble s’épuiser. Pour relancerla combativité du mouvement, Etienne, le meneur de la grève, rassemble les mineurs grévistes dans une clairière de la forêt de Vandame au Plan-des-dames. Dans ce passage, Etienne vient de prendre la parole et tient un discours appelant à la poursuite du mouvement de grève. L’extrait insiste sur le discours d’Etienne et sa réception positive par la foule des mineurs.
Ce chapitre est un des pivotsde l’œuvre ; littéralement d’abord puisque la 4ème partie est centrale (3 la précèdent, 3 la suivent) et elle se situe donc au milieu du roman. La décision de cette réunion a été prise en IV, 4, cad au 20ème chapitre, alors que le roman en comporte 40 au total. De plus, seule cette partie comprend 7 chapitres, ce qui en fait une section à part. Enfin, un certain suspense est ménagé : entre ladécision et la réunion, on trouve 2 chapitres qui piétinent un peu narrativement, d’où un effet d’attente pour les grévistes mais aussi pour le lecteur.
Problématique : cet extrait constitue un basculement, un temps fort de l’oeuvre. C’est un moment de révélation pour tous.
Axes Æ I) un texte centré sur un discours
Æ II) la naissance d’un nouveau personnage, la foule
Æ III)Etienne, un personnage qui se transforme et qui prend une dimension nouvelle

I) Un texte centré sur le discours d’Etienne
La quasi totalité du texte concerne la recension des propos d’Etienne adressés aux mineurs. Mais cette recension n’est pas uniforme car Zola utilise des formes différentes qui suivent les diverses étapes de l’intervention d’Etienne.

A. 1ère étape : le discours rationnel(convaincre) (lignes 1 à 14)
- Dans un premier temps, Etienne cherche à convaincre les grévistes en utilisant un argumentaire rationnel et scientifique. « des faits, rien que des faits » (effet d’insistance avec la répétition, la tournure négative indiquant une volonté de sobriété dans le discours), « qui rend ses comptes », « un historique », « éloquence scientifique » « il établissait par deschiffres » Æ Etienne avance des arguments basés sur la réalité des faits et sur la raison.
- La construction du propos est mise en valeur par l’utilisation de connecteurs logiques qui renforcent l’impression de rationalité. « d’abord », « puis », « maintenant », « donc », « en outre » Æ le discours semble progresser peu à peu vers une conclusion logique et irréfutable. Les phrases sont longues etutilisent abondamment la juxtaposition comme pour aligner les faits.
- Le discours s’apparente parfois au style périodique de la rhétorique classique (une période est une phrase composée de plusieurs propositions se succédant harmonieusement et dont la réunion forme un sens complet). « Maintenant, on en était là, (…) au milieu des soucis de leur conquête du monde. »
- La première étape du discoursd’Etienne se présente comme un récit, la relation des événement qui se sont déroulés récemment, nécessaire préalable avant de pouvoir se décider sur la poursuite ou non de la grève (« un historique rapide de la grève »). Zola choisit donc de rapporter ces paroles à travers un discours narrativisé, cad un récit de paroles, comme l’attestent les divers verbes de paroles utilisés : « Il débutait », « ildit », « il rappela », « il établissait (…) indiquait (…) excusait en quelques phrases », « il disait »
Æ le discours narrativisé permet ici d’aller à l’essentiel et de conserver du rythme au récit. D’un autre côté, il renvoie aussi à la froideur de ton et à la rationalisation recherchées par Etienne : il condense les paroles et les réorganise.

B. 2ème étape : le discours pathétique...
tracking img