Germinal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
 LECTURE.ANALYTIQUE comparée


-Chapitre 9 : «Mais lorsque Pierre […] aux caresses d'un homme» ( p179 )

-Chapitre 8: «Et dans son âme […] lui suggérant une idée» ( p162 )

Critique de la société dans la défaite
Critique de la société par la victoire
«Caresses d'unhomme»,Sa mère,son infidélité,et les codes de la Ste bourgeoise.
«Une tristesse»Père abattu,triste,métaphoriquement il est perdu.
Champ lexical «prison»
«mer» / «mère» quirend malade?
«couronne des brunes»comparaison = image
Focalisation»interne ,sentiments de Pierre qui sont exaltés.
Monologue intérieur : Une introspection sur le sens de sa vie.«Une agonise matérielle [...] renforce l'idée de sa perte.
Gradation,énumération : il est en insécurité.
«au bout du monde» =laisser son passer.

Jean réfléchit à son héritageet sur le fait que le père qu'il croyait avoir n'est pas son père "Puisque je ne suis pas le fils de celui qu'il aurais cru être son père" (l.14)
Il n'acceptera plus rien de MrRoland vis à vis de son frère. Il va donc prendre son indépendance et va continuer sa vie sans se soucier de la vérité qu'il vient de découvrir. Jean a la de compassion pour sonfrère "Ce serait ni digne ni équitable. Ce serait voler mon frère."
Il rend sa vie et celle de Pierre équitable "Oui, se disait-il [...] L'argent de mon père à moi ?"
Dans cetextrait, le point de vue est interne puisque Jean s'interroge sur l'héritage et sur la loyauté envers son frère "Cette nouvelle [...] apaise sa conscience."
Jean de sa droiturenative mais il est dévalorisé par l'héritage qu'il a accepté et cela le rend mal à l'aise parce qu'étant juste il devrait soit partager l'héritage soit ne pas l'accepter.
tracking img