Germinal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I-Origine et portrait.

Etienne Lantier, personnage principal du roman de Zola, Germinal, ouvre et ferme le roman. La première partie de son existence est décrite dans deux autres oeuvres de Zola, La fortune des Rougon (1871) et L'Assommoir(1877).

Né en 1846, Etienne Lantier est le fils de Gervaise Macquart et de son amant, Auguste Lantier (ouvrier tanneur à Plassans, dans le midi). Aprèsavoir été abandonnée par Lantier, Gervaise se console en épousant Coupeau, un ouvrier zingueur, qui maltraite souvent l'enfant.
A 12 ans, Etienne est employé comme apprenti dans une fabrique de boulons, puis, est, par la suite, envoyé à Lille comme mécanicien. Lorsqu'il apparaît dans Germinal, Etienne a 21 ans. Il erre depuis huit jours sur les routes du Nord à la recherche d'un travail. Il vientalors de Lille où il a été renvoyé de son travail de mécanicien pour avoir giflé son chef.
Physiquement, ce personnage est vu comme "très brun, joli garçon, l'air fort malgré ses membres menus" (p. 57). Différent de celui de ses camarades, son physique est de type méridional. Catherine, elle, dit de lui : "joli, avec son visage fin et ses moustaches noires" (p. 92).
Etienne a un comportement derévolté, ce qui stimulera la combativité des mineurs ; il est parfois envahi par des excès de folie homicide (VII. 2).

II-Une hérédité chargée.

Etienne Lantier est possédé par un mal héréditaire. En effet étant le dernier enfant d'une race d'alcooliques, il souffre "dans sa chair de toute cette ascendance trempée et détraquée d'alcool"(p. 93). Son hérédité alcoolique se manifeste, quandil boit, par une rage de tuer. Ce trait physiologique justifiera ensuite un épisode dramatique du roman (V. 4). En effet, la boisson le rend extrêmement méchant. Il dit lui-même à Catherine : "Quand je bois, cela me rend fou."(p. 93). Lorsqu' Etienne gifla son chef, à Lille, il était sous l'emprise de l'alcool. De plus, la plupart des affrontements avec Chaval ont lieu après qu'il eut bu.
Dans lasérie des Rougon-Macquart, Zola voulait illustrer la théorie des lois de l'hérédité. Il voulait mettre chez Etienne cette névrose familiale qui peut dégénérer en folie homicide.
Le besoin de tuer surgit périodiquement chez lui, mais, chaque fois, il parvient à le vaincre. Ainsi, lors d'une rixe violente avec Chaval à "l'Avantage", Etienne ressent "une brusque folie du meurtre, un besoin de goûterau sang ..." (p. 465). Mais il lutte contre ce mal héréditaire. D'ailleurs, lorsqu'il tue son rival, c'est dans un contexte de légitime défense.

III-Etienne et l'amour.

Etienne est l'un des trois protagonistes de l'intrigue amoureuse. En effet, une femme, Catherine, oppose deux hommes, Etienne et Chaval. Cependant, il se laisse devancer par Chaval, qui devient l'amant de Catherine.L'intrigue amoureuse réunit, autour de Catherine, Chaval et Etienne, et les mets ainsi en situation de rivalité. Cette rivalité est de plus, déjà annoncée au début du roman par l'hostilité de Chaval pour Etienne.
A la lutte pour l'amour de Catherine se superpose une lutte politique. En effet, Zola fait de Chaval et Catherine des non-grévistes (IV. 3) afin que l'opposition entre Etienne et son rivalatteigne son paroxysme (VI. 3).
L'intrigue amoureuse et l'intrigue sociale se lient, Chaval est doublement jaloux d'Etienne. Ainsi, Chaval joue les briseurs de grèves et les provocateurs. Alors a lieu le second affrontement entre Chaval et Etienne.
La situation décrite correspond à une situation triangulaire : Chaval a pris possession de Catherine symboliquement en l'embrassant, puis physiquementplus tard, et tout cela devant Etienne. Elle est et reste alors sa maîtresse avec une "soumission héréditaire". Cependant, la situation triangulaire est présente à chaque instant. En effet, Catherine pense tout de même à Etienne : "l'ombre d'un autre homme, du garçon entrevu le matin, passait dans le noir de ses paupières closes". Le désir réciproque entre Catherine et Etienne est construit sur...
tracking img