Germinie lacerteux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
«Nous appellerons [...] Germinie Lacerteux un traité de physiologie, nous le mettrons dans une bibliothèque médicale.» (Emile Zola, «Préface», Thérèse Raquin)

Germinie Lacerteux est un roman écrit par les frères Edmond et Jules de Goncourt qui a été publié en 1865. Il est considéré leur roman le plus influent étant la première narration naturaliste et le premier roman avec une servantecomme le personnage principal. Est-ce qu´on y trouve une étude d´un cas pathologique aussi ?
Tout d´abord on va voir les deux auteurs et leur programme artistique et puis les extraits du roman qui confirment cette thèse.
Edmond (1822 – 1896) et Jules de Goncourt (1839 – 1870) ont commencé leur chemin artistique comme les peintres, plus tard ils se sont donnés à l´étude de l´histoire de 18esiècle qui a devenu la source de plusieurs œuvres historiques. Au cours de ce travail ils ont adopté la méthode documentaire qu´ils ont utilisé dans leur romans caractéristiques de description minutieux d´environnement et «peinture» (ils restent toujours les peintres par leur vue artistique) des caractères exceptionnels et souvent pathologiques. Ce sont les études psychologiques des casindividuels qu´ils font, pas une généralisation des traits typiques pour une classe de la société. En fait, tous ses œuvres ont été écrits dans une collaboration étroite de deux frères, et dans l´esprit de leur conviction que la vérité est toujours plus forte, plus intéressante et même plus exotique que quelconque fantaisie.[1] Ils sont les précurseurs du mouvement littéraire de naturalisme qui «prolonge leréalisme et qui s’attache à peindre la réalité en s’appuyant sur un travail minutieux de documentation»[2]. Zola, inspiré de leur travaille, est souvent considéré le fondateur du naturalisme littéraire qui porte sur le déterminisme des inclinaisons innées et de l´influence de l´environnement sur un individu qui vient souvent des couches sociales bas.
Leur Préface de la première édition deGerminie Lacerteux est un manifeste véritable de leur programme. Ici ils avertissent le public que «ce roman est un roman vrai». Ce qui le lecteur va lire est «sévère et pur», ce qu´ils appellent «la clinique d´Amour». Avant tout ils font une prédiction pour le roman: 
« Aujourd'hui que le Roman s'élargit et grandit, qu'il commence à être la grande forme sérieuse, passionnée, vivante, del'étude littéraire et de l'enquête sociale, qu'il devient, par l'analyse et par la recherche psychologique, l'Histoire morale contemporaine, aujourd'hui que le Roman s'est imposé les études et les devoirs de la science, il peut en revendiquer les libertés et les franchises. »

Cependant, ce n´est pas surprenant qu´ils abordent l´étude scientifique dans leurs romans. Dans les années 1860 il yavait une appropriation de la science par la littérature, certes grâce à l´influence de la philosophie du positivisme de l´époque. En outre, dans ce temps là, « une approche psychologique de la science s´est substituée à la physiologie en tant que nouvelle branche médicale. » Comme les Goncourt se trouvaient au cœur de cette entreprise, leurs romans sont des « études de cas » physio-psychologiquede la femme d´une certaine classe ou partie de la société.[3]
Ils étaient les hommes de leur temps, les fins observateurs chez qui abondent « les fines impressions nerveuses [...] par-delà les frémissements du mot, une vibration presque inquiétante de tout l´être »[4], exprimant leur sensibilité extrême. Tout leur œuvre repose sur la maladie nerveuse pendant que beaucoup d´observations desdeux frères viennent de la condition de leur nerves propre.[5]
Le terme de « névrose » est utilisé pour la première fois par un médecin écossais en 1769 pour désigner les maladies mêlant à la fois les affections nerveuses et les troubles de la personnalité dont l´hystérie est une des manifestations. On trouve une définition de l´hystérie dans un dictionnaire contemporain de l´époque de...
tracking img