Gestion de conflit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3237 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1 PROCESSUS DE PAIX EN ITURI PREVENTION ET GESTION POST-CONFLIT

SYNTHESE I.1. INTRODUCTION En République Démocratique du Congo, dans la Province Orientale, District de l’Ituri, dans les territoires de Djugu, Irumu et une infime partie de Mahagi vivent, deux communautés ethniques, HEMA et LENDU, parmi d’autres. Ces deux ethnies se sont affrontées violemment par le passé, en 1860 et 1911. Parla suite, il a été constaté que la coexistence, entre ces deux ethnies, a été troublée par quelques comportements de rejet de l’autre. Les tentatives de résolution de différents conflits n’ont pas souvent abouties et ces différends non aplanis n’ont pas pu permettre une paix réelle et durable. Les causes conflictuelles résidaient dans la nature de l’homme, de sa communauté, de l’organisationpolitique, des Etats voisins, et du vivaces. En juin 1999, pendant la période de la guerre d’agression du Congo, débutée le 02 août 1998, par deux pays frontaliers, l’Ouganda et le Rwanda, s’est déclenché encore un conflit violent entre les deux ethnies. système international. Les rancunes et les frustrations sont restées

Cet état de non vouloir vivre ensemble, dans un même espace, de ces deuxcommunautés ayant une mémoire collective et certes une destinée commune, pose problème pour le respect et la promotion des droits de la personne humaine tels que proclamés par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 et par les autres instruments juridiques internationaux sur les Droits de la personne humaine.

2. PROBLEMATIQUE La problématique de notre travail est comment créer unesociété plurielle en Ituri à la fin des hostilités et permettre une paix durable dans cette contrée, particulièrement entre les deux ethnies belligérantes, HEMA et LENDU. En d’autres termes, nous nous demandons quelles sont les dispositions à prendre, pour panser les plaies de l’histoire, les antagonismes ethniques de plus d’un siècle, en créant le sentiment de loyauté, la culture de la paix etéduquer la jeunesse à ne plus revenir à ce conflit violent et meurtrier KULELE NGAMPO Kulele_ngantor@yahoo.fr

2

3. HYPOTHESE Notre hypothèse est pour créer une société d’acceptation mutuelle, il y a lieu de restaurer l’Etat et le droit, de créer un milieu où existe la participation de la population à la gestion de la contrée et l’organisation de son propre milieu. L’éducation initiatiqueinterculturelle qui permet d’inculturer la conscience multiculturelle de la population et de ce fait, la possibilité pour chaque citoyen de s’installer au lieu de son choix. Pour rendre ces faits possibles, il y a lieu d’élever le niveau d’instruction de la population, d’assurer le développement des voies de communication et le développement économique. Pour que la paix soit globale, l’instaurationd’une justice de réconciliation sur le modèle de la palabre judiciaire africaine est de mise, car celle-ci vise par la parole non violente, la réconciliation des parties et la cohésion sociale. La création d’une communauté sous-régionale économique et politique entre les pays frontaliers respectueux des idéaux des droits de la personne humaine tels que spécifiés dans la Charte Universelle desDroits de l’homme, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et du Peuple et de la Charte congolaise des Droits de l’Homme, est nécessaire.

4. METHODE ET TECHNIQUES DU TRAVAIL La méthode dialectique sur la lutte des contraires ou des conflits est adaptée à notre étude. En effet, cette méthode amène à l’analyse des oppositions, des tensions, des contradictions de l’homme et de la société. Larésolution des contradictions ou des conflits se manifeste en fin de compte par un ordre nouveau dû à un compromis et à une réforme de la communauté avec la finalité de rétablir l’équilibre social (S.K SHOMBA, 2003). En ce qui concerne les techniques de travail, nous avons eu recours aux techniques vivantes et non vivantes. Il s’agit des techniques documentaires, des entretiens avec différentes...
tracking img