Gestion de patrimoine comment choisr

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gestion du patrimoine

MASTER II BANCASSURANCE

IEA PARIS

2010-2011

I- Les cycles de vie du patrimoine

La vie patrimoniale passe par différentes étapes qui se traduisent par une évolution des préoccupations et des contraintes familiales et financières. Le besoin de consommation dès l’entrée ds la vieactive est supérieure aux revenus d’activités, cela nécessite donc un recours à l’endettement, aux crédits pour financer le logement et les études des enfants. Lorsque les revenus s’améliorent vers 50 ans par exemple le patrimoine arrive ds une phase de développement, après nous arrivons à la cessation d’activité professionnelle et les revenus baissent ds une proportion considérable mais mesrevenus vont dépendrent de mon régime de retraite, qui dépend des professions et des cotisations
(Il arrive que des fonctionnaires gagnent plus pendant leur retraite que pendant leur activité, cela parce qu’ils ne cotisent plus)

On a donc trois phases ds le patrimoine : la phase de constitution, la phase de développement et la phase de transmission.

1-1-Le marché de la clientèlepatrimonial

Les candidats au patrimoine

Tous les particuliers sont susceptibles de demander un conseil patrimonial, mais des contraintes de rentabilité font que le service patrimonial n’est proposé qu’à des clients qui disposent d’un certain niveau de patrimoine. Ces gens souhaitent optimiser leurs patrimoines, optimiser fiscalement la détention de leur patrimoine, ils cherchent également dessolutions d’épargne pour se protéger et protéger leurs proches, ils souhaitent déléguer la gestion du patrimoine car ils n’ont pas de temps à y consacrer, ils ont aussi une préoccupation de transmission à titre gratuit, c’est les donations ou les successions, ou des préoccupations de transmission à titre onéreux, c’est la cession de l’actif professionnel.
On constate que les clients patrimoniaux ontune moyenne d’âge supérieur à 60 ans et ils détiennent déjà des stocks patrimoniaux, aussi bien du foncier que des entreprises. Ça veut dire que le renouvellement du fond de commerce se fait en rentrant en contact avec des chefs d’entreprises qui cèdent leurs affaires, et puis aussi avec des professions libérales. Le banquier doit être patient car les professionnels s’endettent fortement ds unepremière phase pour acquérir leur outil de travail et leur fond de commerce et c’est ds une seconde étape, à la fin de leur endettement qu’ils vont pouvoir construire leur patrimoine privé.
1-2-Les critères de choix des investisseurs privés
On va les noter par ordre décroissant :
-relations personnelles 61%
-qualité du service 65%
-Recommandation d’un client existant ‘’RECCO’’ 40%
- l’image38%
- les performances de gestion 35%
-la qualité du conseiller patrimonial 68%
- l’accès aux produits concurrents 24%
Ça montre que c le critère lié au conseil qui domine, car les clients veulent de la compétence de la part de leurs conseillers.
1-3-Les raisons du départ d’un client
-insatisfaction dans l’accueil 80%
- les performances de gestion faible
-suit son conseiller dans unenouvelle banque 70%
-Décès 62%

1-4-Le risque lié aux activités de gestion privée
1/ le risque de crédit
C’est une réponse à un objectif ponctuel du client, par exemple le financement des droits de donation, ou des garanties d’actifs et de passifs. C’est le crédit qui optimise le montage immobilier ou financier.
2/ Le risque lié au blanchiment
3/ le risque lié aux informations privilégiées :c’est une information non publique concernant une entreprise, qui si elle est rendue publique elle aurait une influence sur le cour de la valeur, et suivant le degré de l’information diffusée on va du délit d’initié qui est le plus grave au simple non respect de la réglementation et là ça constitue simplement une amende.
1-5-Le risque lié au défaut d’information et de conseil
C'est-à-dire que...
tracking img