Gestion de l'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4704 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Gestion de l’entreprise
Partie 1 : les sciences de la gestion
Emancipation des champs et caractérisation de la discipline.
L’article de Marcel Capet en 1962 dans la revue économique politique
1. La gestion, une discipline à définir.
Gestion vient du mot latin gestio qui désigne l’action de gérer, exécution, issu du mot gerere : exécuter, accomplir ; au départ pour le compte d’autrui.Désormais, il veut dire gouverner, manager, diriger.
Administration : business management=> aux USA
Sciences administratives=> en France
Administratives, on pense au droit administratif
Sciences de gestion
Administration vient du latin administrare, s’occuper de, avoir en main

Ménage, de l’ancien français maisnie, famille, => maneir et manoir, et du motlatin manere, séjourner, rester.
Toutes les réflexions étymologiques autorisent en définitive à parler de sciences administratives que de sciences de gestion.
C’est d’ailleurs dans cette optique que FAYOL précisait qu’administrer c’est organiser, prévoir, commander, contrôler.
Management vient de l’anglais to manage, manier, diriger, mener une affaire.
Au départ maneggiare signifie dresser uncheval => d’où vient le mot manège.
Gouverner vient du mot latin gubernare, diriger un navire, conduire.
2. La gestion, une discipline à caractériser en tant que science.
Toujours s’interroger sur la théorie et la pratique => puis-je mettre en pratique ce que j’ai en théorie.
3.1. La gestion, une science sociale.
Sciences exactes (type formel pur)
Sciences de la nature (typeempirico-formel)
Sciences de l’homme (type hermétique) => Sciences humaines
* Sciences sociales
Les sciences sociales s’intéressent par définition aux faits sociaux, aux phénomènes sociaux.
La gestion parmi les sciences sociales
Par leur objet (l’organisation) et leur projet (amélioration des performances)
Bertrand de Jouvenel => le problème sociale ne peut être résolu, il peutêtre réglé, ce qui fait d’ailleurs toute la différence entre sciences dures et sciences molles, il n’y a jamais de solution optimal dans les sciences sociales.

Cela signifie que le règlement du problème social se traduit par la prise d’une décision plus que la recherche d’une solution.
La gestion est une discipline où l’interventionnisme l’emporte sur le déterminisme, la logique des acteurssur celle du système.

Une science herméneutique
Comme la gestion s’intéresse aux systèmes de comportements et d’actions au sein des organisations ainsi qu’à la signification des situations et des conduites qu’on observe.
2.2. La gestion, une science morale et politique.
Sous prétexte de viser l’amélioration des performances des entreprises, la gestion, par la dynamique de sesthèses et de ses techniques, n’organise-t-elle pas en définitive les réponses aux critiques successives qui sont faites au système capitaliste.
3.2. La gestion, un science appliquée mais autonome.
3.3. 1. La gestion est une science appliquée pour deux raisons.
a) La gestion est elle-même une science finalisée : elle ne vise pas seulement l’analyse de l’organisation mais égalementl’amélioration de leurs performances.
De ce point de vue, la gestion a non seulement une dimension cognitive
A niveau d’innovation égale, ce qui fait la différence, c’est la capacité à s’organiser.
Science de gestion => discipline où précède la science.

Dans le domaine de la gestion tout particulièrement, un dialogue entre théorie (scientifiques) et pratique (gestionnairesd’organisation) s’avère non seulement nécessaire mais également souhaités par les parties prenantes.
Savoirs théoriques et savoir pratiques.

La démarche normative de chercheurs leur pose à eux aussi des problèmes : les universalités et les transférabilités supposés des lois ne peuvent être vérifiés parce que les solutions aux problèmes de gestions sont contingentes par nature.

b)...
tracking img