Gestion des ressources humaines

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1348 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SECTION I : LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
1. Les fondements de la GRH
La conception de la gestion des ressources humaines est largement déterminée par la pensée dominante au cours d’une période en matière de management. Ainsi, pour mieux comprendre la nature de ces évolutions, il nous a paru utile de présenter brièvement les principaux courants de la pensée managériale qui sont à l’origined’une conception moderne de la GRH.
1.1.Le courant classique
Le courant classique est représenté principalement par Frederick TAYLOR, Henri FAYOL, qui ont préconisé les principes de gestion des organisations concernant la division de travail et l’exercice du pouvoir, et Max WEBER qui a établi les caractéristiques de la bureaucratie.
Frederick Winslow Taylor a développé au début du XXèmesiècle le concept d’organisation scientifique du travail "OST" qui repose sur les principes de la division, la rationalisation et le contrôle du travail. De nombreux auteurs ont décrié et critiqué le taylorisme en raison de la déshumanisation du travail qu’il entraînait, et du climat de méfiance qu’il introduisait entre la hiérarchie et les ouvriers.
Henri FAYOL a conçu la doctrine fonctionnelle etplus spécialement la fonction de direction générale au moyen de cinq principes : prévoir, organiser, commander, coordonner, contrôler "POCCC". Il distingue cinq autres fonctions essentielles à la marche de l’organisation ; il s’agit des fonctions : commerciale, financière, de sécurité, comptable et technique.
Il est à noter que la fonction ressources humaines est absente en faveur d’un intérêtparticulier accordé à la fonction administrative qui se base sur les principes de la discipline et de l’unité du commandement.
Max WEBER a mis au point le concept de la bureaucratie pour définir une structure idéale vers laquelle les organisations pouvaient tendre pour obtenir des actions rationnelles et efficaces. Toutefois, les spécialistes de management s’accordent à associer les analyses deWEBER à une forme spécifique d'organisation qui sont les organisations publiques . La bureaucratie est caractérisée par une hiérarchie fermement établie, des postes de travail bien définis, des procédures strictes et une division des responsabilités. Ces critères justifient son appartenance au courant classique dont l’exigence principale est la rationalité et l’efficience des organisations.
1.2.Lecourant des relations humaines
Le mouvement des relations humaines, dont l’origine remonte aux travaux d’Elton MAYO initié dans les années trente aux Etats-Unis, a montré « qu’une organisation devait être considérée comme un système social et que l’environnement social pouvait influencer les comportements des travailleurs plus que les règles et les règlements de la direction » .
Elton MAYO aréagi contre l'organisation scientifique du travail en montrant les limites, et surtout en mettant en avant l'influence des facteurs d'ambiance et de relations sociales sur la productivité et le rendement. Ces travaux ont inspiré le développement des théories de la motivation et ont contribué à humaniser les conditions de travail en favorisant les démarches de dialogue et en faisant évoluer le stylede commandement vers des formes plus participatives.
Bien que la dimension affective reste un facteur incontournable dans l’amélioration du fonctionnement des organisations, les contraintes économiques de maximisation de profit avec une minimisation des coûts ont limité les possibilités de son opérationnalisation.

1.3.Le courant sociotechnique
Le courant sociotechnique a puisé ses sources dansles travaux du Tavistock Institute de Londres où travaillaient entre autres Frederick EMERY et Éric TRIST.
En considérant l’organisation comme système sociotechnique, ce courant a mis l’accent sur le lien entre les systèmes techniques et humains dans les organisations productives. Il a introduit « l’idée que le système humain avait ses propres règles de fonctionnement tout aussi légitime,...
tracking img