Gestion des rh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6692 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gestion des Ressources Humaines

Ce document contient des informations de base sur la gestion des ressources humaines.

2011
Alaa Manadir
OFPPT
01/01/2011

Sommaire

I. Historique de la gestion des ressources humaines

II. La gestion des ressources humaines

1. Définition
2. Objectifs
3. Dimensions
4. Facteurs influençant
5. La gestion prévisionnelle de l’emploi et descompétences (GPEC)
6. L’exercice de la GRH

III. La gestion des ressources humaines au Maroc

1. L’évolution de la GRH
2. L’étude DIORH
3. Le DRH au Maroc
4. Exemple de Maroc Telecom
5. Politique des pouvoirs publics

IV. Conclusion

I. Historique de la Gestion des Ressources Humaines

L’homme a longtemps cru que la seule manière efficace de gérer son organisation, et de ce faitses employés, était l’autorité. Cependant, cette idée reçue fut peu à peu délaissée dans les débuts du XXème siècle avec l’apparition des premières théories relatives à la gestion des ressources humaines à savoir l’école classique, l’école des relations humaines et l’école moderne qui ont permis l’évolution de la perception de la GRH.
L’école classique :
En 1910, Fayol a émis une théorie ditethéorie administrative qui fut développée aux Etats-Unis et en Allemagne par divers autres penseurs et qui prône l’idéal de l’organisation du travail comme étant le vison de l’entreprise telle une grande machine régie par des lois universelles qui sont résumées comme suit :

* Spécialisation des tâches.
* Standardisation des opérations
* Unité de commandement : une seuledirection, un chef unique qui a seul habilité à donner des ordres.
* Centralisation de la prise de décisions.
* Organisation par département : les liaisons hiérarchiques doivent être simples et respectées.

L’année suivante a vu l’apparition d’une évolution de cette théorie conclue par les travaux de Taylor dont l’objet fut la relation employés-employeurs qui le mena à conclure qu’ils ontle même intérêt dans l’évolution de l’entreprise. C’est a ce niveau qu’intervient l’organisation scientifique du travail « OST » qui définie très précisément la manière selon laquelle les tâches doivent être organisées et qui se base sur les principes suivants :
* La spécialisation : une distinction absolue doit être réalise entre les tâches de conception confiées aux cols blanc, et lestaches d’exécution confiées aux cols bleue.
* Décomposition : tout le travail est décomposé en opérations élémentaires affectées d’un temps fixant le rendement.
* La recherche de la meilleure méthode pour réaliser une tâche : une étude scientifique doit conduire à une décomposition du travail en tâches élémentaires, dont le temps d’exécution est mesuré avec minutie.
* La mise en place d’unsystème d’incitation financière : variant en fonction du travail réalisé,  rémunération aux pièces et primes de rendement.
* Le contrôle : rigoureux de l’exécution, chaque étape de la production et chaque geste de l’ouvrier doivent être contrôlés.
Ainsi, ces principes interprètent l’organisation de l’entreprise comme étant basée sur la compétence des individus qui y travaillent. Ainsi lesdifférents critères qui définissent le personnel de l’entreprise sont analysés scientifiquement entraînant une meilleure gestion des ressources humaines, ce qui permet l’augmentation de la productivité de l’entreprise.
Cependant, cette approche est limitée du fait qu’elle ne prête pas assez attention au facteur humain qui est supposé être instable, considérant ainsi l’ouvrier comme une machineinfaillible qui n’a pour ambition que de percevoir sa rémunération, négligeant sa personnalité, sa liberté et sa capacité à décider et à agir. L’école classique a donc pour faille de considérer les ressources humaines comme une armée qui exécute ce que les chefs pensent, résumant l’art de diriger a l’art de donner des ordres illustrant donc un travail ennuyeux et parcellaire démotivant et où tout...
tracking img