Gestion des risques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
par

Marc SALEZ

Directeur Cabinet Assemblance

41
juin 2010

échanges

gérer les risques
En MAtièRE dE RiSQuES SoCiAux CoMME AiLLEuRS, RiEn n’égALE dE bonS outiLS  ! MARC SALEZ, SpéCiALiStE du ContRôLE dE gEStion SoCiALE, REviEnt pouR éChAngES SuR LA MéthodoLogiE Et LA CARtogRAphiE à utiLiSER pouR unE MAîtRiSE EffiCACE.

La gestion des risques sociaux
Échanges : Qu’est-ce que lerisque ? MARC SALEZ : Le risque est une situation dommageable dont la survenance est incertaine et préjudiciable à l’entreprise ou à ses parties prenantes. Un problème ne devient un risque que s’il échappe au contrôle : il convient donc d’identifier et de hiérarchiser les risques en vue soit de les réduire, soit de les transférer, soit de les assurer. Quelles sont les principales zones de risquesdans les entreprises ? Les directeurs administratifs et financiers établissent comme suit la hiérarchie des risques des entreprises : risques juridique et règlementaire, risque financier, risque commercial, risque inhérent au système d’information, risque social et humain au sens large, risque en matière de santé et de sécurité, responsabilité pénale de l’entreprise et du dirigeant, risqueenvironnemental, risque au regard de la propriété intellectuelle. Les zones de risque sont nombreuses et, à bien y regarder, le risque social au sens large est transversal. Quelle définition peut-on donner au « risque social » ? À notre connaissance, il n’existe pas de définition du risque social. En vue d’établir un radar des risques le plus exhaustif possible, nous retiendrons la suivante : il s’agitd’un ensemble de facteurs internes ou externes à l’entreprise susceptibles d’affecter temporairement ou durablement son fonctionnement dans ses dimensions sociales et sociétales. Par dimension sociale, il faut entendre : mobiliser le personnel, partager valeurs et culture de l’entreprise, développer les compétences, préserver la paix

sociale, améliorer le climat, adapter les ressources humaines auxmétiers de demain, respecter les obligations légales, maîtriser les coûts des RH, créer un climat favorable à l’innovation et au progrès, impliquer le management dans le dialogue social, embaucher, accroître la flexibilité de l’emploi et du temps de travail (liste exhaustive des principales missions des DRH classées par ordre d’importance selon l’étude FRH Cegos 2006). À cette dimension sociales’ajoute, assez récemment, une dimension sociétale : l’image employeur et l’image de l’entreprise telle qu’elle peut être appréciée par les médias, leaders d’opinion et organismes de cotation sociale et pouvant avoir un impact sur la notoriété donc sur l’attractivité et la fidélisation des salariés de même que sur la perte de clients ou d’investisseurs. Le tableau page 43 (cf. « Le radar des risquessociaux ») peut aider à la détermination de ces risques.
Qu’est-ce que la gestion des risques ? La gestion des risques consiste en leur évaluation et l’anticipation de leurs conséquences néfastes donc en la mise en place d’un système de surveillance et de collecte systématique des données. Gérer les risques, c’est primo, les identifier, secundo, évaluer leur probabilité de survenance et degré degravité et, tertio, mettre en place un système de pilotage. La grande difficulté de cet exercice est que l’événement concerné et son dommage se situent dans l’avenir. Ainsi, le premier risque en matière de gestion des risques est d’en ignorer et/ou de laisser perdurer des situations dangereuses considérées comme normales car le risque ne s’est jamais produit ! Le deuxième est de les surestimer ■■■ 42
juin 2010

dossier gérer les risques

■■■

(généralement en faisant prévaloir le degré de gravité sur la probabilité de survenance). Le troisième, et non des moindres, est l’incompréhension de ceux qui auront à appliquer les procédures et modes opératoires de gestion des risques ; il ne faut donc pas considérer qu’ils sont contrôlés par la simple existence de procédures...
tracking img