Gestion des stocks

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1911 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA GESTION DES STOCKS.

INTRODUCTION.

L'approvisionnement est un problème fréquent dans la gestion des entreprises.

D'une part, cela coûte cher :

1. la détention de stocks entraîne des charges importantes :
- la location d'entrepôts ;
- les intérêts non perçus du capital investi (la marchandise immobilisée est un manque à gagner : on ne reçoit pasd’intérêt = l’argent qui dort).
- les frais d'assurance ;
- les risques d'avaries, de péremption ;
- les frais de personnel (gestionnaire des stocks) ;
- le matériel spécifique (clarck, matériel informatique), …
D'après ces coûts, on aurait tendance à maintenir un stock minimum.

2. Le fait de commander engendre également des frais :- expédition, transport ;
- comptabilisation ;
- administration ;
- et, en fractionnant, on ne bénéficie pas de remises de la part des fournisseurs.

D'autre part, il faut éviter d'avoir une interruption dans l'approvisionnement, une rupture de stocks.
Cela impliquerait:
RS 1. un arrêt de production, dû au manque de matières premières quientrent dans le processus de production ;
RS 2. un refus de commande, de la part d'un client ; une mauvaise image ; un manque à gagner.

RS1 RS2

Ainsi le stock a un rôle de régulateur entre le rythme d'approvisionnement des marchandises et leur rythme d'utilisation.
Ex : Grandes surfaces.

ENTREES SORTIES

STOCK

Finalement, d'autres facteurspeuvent intervenir dans la gestion des stocks de l'entreprise :
Par exemple - une variation (+ ou -) des prix d'achat des produits;
- une variation (+ ou -) de la consommation des clients ;
- les variations saisonnières.

* * * *
I. LES DIVERS STOCKS ET LES ALEAS

1. Le stock cyclique régulier, cas idéal.

GRAPHIQUE 1. Le stock cyclique régulier.

Envisageons le cas idéal où laconsommation serait régulière et où les fournisseurs livreraient une quantité d'approvisionnement constante, dans un délai fixé et toujours respecté.

Dans ce cas, le stock varie entre un maximum q (au moment de l'entrée d'une commande en magasin) et zéro (au moment où la prochaine commande va arriver).

Cette situation est idéale car le gestionnaire des approvisionnements voit son stockréapprovisionné juste avant la rupture de stocks.

Donc le stock cyclique = stock actif, qui évolue entre un minimum et un maximum. Grâce à un réapprovisionnement à temps, l’entreprise évite la rupture de stocks.

2. Les aléas. = variation possible, sans que l’on puisse s’y attendre, d’un facteur (délai, consommation) par unité de temps.

a) L'allongement du délai.

En pratique, le délain'est pas toujours respecté (accident, oubli, rupture de stocks chez le fournisseur...). Dès lors, une livraison tardive va engendrer une rupture de stocks.

(+d représente l'accroissement de délai.
La quantité q demandée pendant le délai de réapprovisionnement sera égale à :
q = C (d + (+d).
où C = la consommation moyenne par unité de temps.
N.B:Il est important de déterminer si l'accroissement est un phénomène durable ou passager, accidentel, car cela aurait une influence sur les commandes futures.

GRAPHIQUE 2 A. L’allongement du délai.

b) L'augmentation de la consommation.

Chaque commande réalisée dépend de la moyenne de la consommation du passé récent.
Mais il peut arriver que la consommation augmente (de façon importante)durant la période, ce qui provoquerait une rupture de stocks.

Remarque: A nouveau, est-ce un accroissement durable ou passager?

GRAPHIQUE 2 B. L’augmentation de la consommation.

3. Le stock de protection.

Pour éviter les ruptures de stocks, la solution la plus utile est de créer un stock de protection, dont le niveau permettrait de couvrir les effets d'un aléa (sur délai ou sur...
tracking img