Gestion du risque client

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 54 (13394 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN DU RAPPORT

Dédicace

Remerciements

Sommaires

Sigles, Acronymes et Abréviations

Avant propos

Introduction

PREMIERE PARTIE : Présentation générale de la BICEC

Chapitre 1 : La BICEC et ses produits

I. Historique de la BICEC et Organigramme de la BICEC

A. Histoire de la BICEC

B.Organisation de la BICEC

II. Les produits offerts par la BICEC

A. Chèques, cartes et services d’informations BICEC

B. Les assurances

Chapitre2: Déroulement du stage.

I. Front office

II. Back office

DEUXIEME PARTIE : Nature des relations de la BICECavec ses clients

Chapitre1 : Travail du chargé de clientèle

I. Rôle du chargé de clientèle

A. L’ouverture du compte

B. La vente des crédits aux clients

II. La clôture des comptes

A. Les initiateurs de la clôture d’un compte

B. Les risques et précautions àprendre

Chapitre2 : Difficultés du chargé de clientèle

I. Les risques de la clientèle des particuliers

A. Les obligations du banquier

B. La responsabilité du banquier dans l’ouverture et le fonctionnement du compte : le risque juridique

II. Remarques et suggestions

A.Remarques

B. Suggestions

Conclusion

Bibliographie

Annexes

AVANT PROPOS

L’institut des relations internationales du Cameroun(IRIC) a été crée en 1973 et depuis 1993, il a été intégré à l’université de Yaoundé II et, la même année, de nouvelles filières se sont ajoutées à la diplomatie qui était jusque là la seulefilière de l’institut. C’est une école à vocation internationale qui a pour mission la formation et la recherche dans les relations internationales ; ainsi que le recyclage et le perfectionnement des personnels diplomatiques ou en charge des questions de relations internationales. L’IRIC compte en son sein cinq filières en plus de celle de diplomatie et la filière Banque-Monnaie- FinanceInternationales en est une. Dans le cadre de notre formation à l’IRIC, il nous est demandé d’effectuer un stage académique pour nous familiariser avec le milieu professionnel auquel nous aspirons au terme de cette formation, stage qui est sanctionné par la rédaction d’un rapport présenté à l’institut devant un jury. Notre stage s’est déroulé durant le mois d’août 2009 à la BICEC, banque qui compte 180 000clients et 28 agences au Cameroun. La BICEC occupe une position de premier plan sur l’ensemble de ses marchés (particuliers, fonctionnaires, étudiants, professionnels, PME, PMI, agriculture, grandes entreprises). Au 31 décembre 2005, la BICEC se situe au deuxième rang en termes de collecte de l’épargne (15.25%) et de crédits (21.1%). Notre rapport de stage traite de la gestion de la clientèle desparticuliers.

INTRODUCTION

HICKS distingue deux modes de financement de l’activité économique : le financement direct par les marchés de capitaux d’une part, le financement indirect ou les crédits bancaires d’autre part. Dans ce dernier cas, la fonction d’intermédiation financière apparaît comme un élément fondamental du processus decroissance et de développement. En effet, les institutions financières disposent de ressources plus ou moins liquides et plus ou moins stables, créées par divers moyens auprès des agents à excédent de liquidité pour accorder des financements à ceux en besoin de ressources. La crise de 1929 qu’a connu le monde a impacté très négativement le secteur bancaire, c’est ainsi que plusieurs banques ont fermé...
tracking img