gestion du stress

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1098 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Par Laurence Estival
Novembre 2013

Gestion du stress : les formations s'adaptent
Si les formations classiques à la gestion du stress sont toujours très courues, organismes
et entreprises privilégient aujourd’hui de nouvelles approches. Tour d’horizon d’une
offre en pleine mutation.
Christine, ingénieure informatique dans une SSII, en mission depuis sept ans chez le même
client, estdepuis deux ans soumise à rude épreuve : “La nouvelle équipe de direction a
délocalisé une partie des services informatiques en Hongrie. Cette réorganisation, menée sans
se soucier des conséquences sur les équipes, n’a fait qu’accroître et complexifier mes tâches :
je dois gérer et encadrer des ingénieurs à distance qui ne sont pas suffisamment formés.
Certains ne maîtrisent pas assez l’anglais,pourtant utilisé au quotidien, ce qui provoque des
incompréhensions en chaîne”, explique-t-elle. Ressentant une très grande fatigue et étant
sujette à des crises d’hypertension, Christine a demandé un rendez-vous à la DRH pour faire
le point.

De la prévention à la protection
Résultat : depuis juillet dernier, et pour une durée de six mois, elle suit des ateliers individuels
et collectifsbasés sur la sophrologie, au rythme d’une heure par semaine, en deux phases.
Grâce à des exercices inspirés du yoga et destinés à détendre les muscles, les participants
travaillent sur la façon de modifier leur comportement face à la pression. La demande étant en
forte progression, ces techniques commencent à intéresser les organismes de formation
généralistes. À l’image de Cegos, qui a créé, en2012, un programme de deux jours, intitulé
“Dynamiser ses ressources avec la sophrologie”, pour initier les salariés aux techniques de
base en matière de respiration, de relaxation ou de concentration. Ces exercices d’une dizaine
de minutes sont reproductibles sur le lieu de travail, avant un entretien d’évaluation ou
un rendez-vous avec un client. “Si nous sommes sollicités par les salariés,les entreprises
sont également toujours plus nombreuses à nous demander des interventions”, indique
Florence Concile, sophrologue et animatrice de ce type de stage.

Agir sur les causes, plus que sur les symptômes
Ayant l’impression de courir en permanence contre le temps, au point de se réveiller en pleine
nuit pour repasser dans sa tête les tâches à accomplir le lendemain, Isabelle,assistante de
direction dans un groupe agroalimentaire, a immédiatement répondu à l’appel. “Nous avons

commencé en janvier dernier. Au départ, c’était un peu étrange de se retrouver en pleine
journée dans une salle où on fermait les rideaux. Dans la pénombre, nous avons
progressivement pris conscience de notre corps et appris les gestes simples pour nous
soulager en cas de douleurs ou pourmaîtriser nos émotions. Les bienfaits sont visibles audelà de la séance elle-même.”
Concilier vie professionnelle et vie personnelle. Après avoir mis l’accent sur la prévention
des risques, les entreprises cherchent également à familiariser leurs collaborateurs avec des
techniques leur permettant de mieux se protéger, y compris dans leur équilibre de vie
personnelle. Demos a ainsi mis en place unegamme de modules de un à deux jours centrés
sur la santé et le bien-être où, des “bases de la cuisine diététique” à “la maîtrise des rythmes
biologiques et du sommeil”, des règles destinées à préserver son “capital santé” sont distillées
auprès des salariés. L’organisme propose également un stage donnant des conseils sur la
manière de concilier vie personnelle et personnelle.

Des limites viteatteintes. Malgré tout, aussi utiles soient-elles, ces méthodes montrent
rapidement leurs limites. “Elles agissent plus sur les symptômes que sur les causes profondes
de la maladie. Il est plus efficace de bien analyser les raisons de son stress pour agir en amont
sur lui”, observe Dominique Steiler, professeur et directeur du centre Développement
personnel et managérial à Grenoble École...
tracking img