Gestion financiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5689 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

[pic]

[pic]
[pic]

Introduction

❖ Ouverture du Maroc sur le monde extérieur
❖ Contrainte d’accompagnement du développement des opérations à l’international

I- Présentation de l’Office des changes (OC)

1. Historique des assouplissements de la réglementation des changes
2. Organisation et fonctionnement
3. Missions :a) Réglementation des opérations de change, contrôle et suivi des rapatriements des avoirs
b) Constatation et répression des infractions à la réglementation des changes
c) Etablissement des statistiques des échanges extérieurs et de la Balance des Paiements
II-Position de l’Office des Changes
1. Rôle de l’Office des Changes vis-à-vis des autres acteurs Financiers
2.Position de l’OC par rapport à ses nouvelles réformes
3. Statistiques des échanges extérieurs

a) Balance des paiements
b) Balance commerciale
c) Balance des règlements
d) Position extérieure globale

Conclusion
Ambitions et perspectives à venir

Annexes

Introduction

Le Maroc compte parmi les pays signatairesde l’accord GATT « General Agreement on Tarifs and Trades » qui est resté pendant longtemps l’unique et le seul instrument multilatéral régissant le commerce international jusqu'a la fin de 1994, moment auquel à été constituée «l’Organisation mondiale du commerce » OMC dans le but de réduire de plus en plus les tarifs douaniers pour aider les producteurs de marchandises et de services, lesexportateurs et les importateurs à mener leurs activités sans obstacles.

Cet accord met le Maroc dans une situation d’ouverture et de libre échange évidente, faisant de la concurrence le maître mot à l’ordre du jour entre les pays membres de l’OMC. Le Maroc se trouve contraint de relever le défit du développement de ses opérations à l’international, devenu non un choix stratégique maisplutôt une obligation du développement du pays face à la forte concurrence des pays de l’union européenne, les état- unis et les pays sud asiatiques

L’Etat conscient de ces changements au niveau mondial et par le biais de l’office des changes qui est l’organe principal de contrôle et de réglementation a mis en place un certain nombre de mesures d’assouplissements en instaurant unprocessus de libéralisation visant à habiliter les opérateurs marocains en donnant à ceux-ci délégation pour effectuer librement la majeure partie des transferts sur l’étranger à savoir les règlements relatifs aux opérations d’exportations, d’importations, de transport maritimes, routiers et aériens etc.…

I- Présentation de l’Office des changes (OC)
1-Historique desassouplissements de la réglementation des
changes
L’assouplissement de la réglementation de changes a été enclenché dés le début des années 90, parmi les plus importantes phases de cette réglementation :
▪ La libéralisation des investissements étrangers au Maroc et des financements extérieurs des entreprises résidentes au début des années 90.
▪ L’adhésion à l’article 8 des statutsdu FMI en 1993 qui consacre la libéralisation des opérations courantes
▪ La mise en place des marchés des changes en 1996 qui a mis fin notamment au monopole de la banque centrale en matière de gestion de devises
▪ La libéralisation en 2002 des investissements à étranger pour les banques commerciales résidentes; conformément à la position de change réglementaire
Les nouvelles mesuresde libéralisation des changes entrées en vigueur depuis le 1er Août 2007 marquent une importante étape sur la voie du renforcement de la libéralisation financière et de l’ouverture de l’économie marocaine sur l’extérieur, elles concernent le commerce extérieur et les investissements à l’étranger.

2- Organisation et fonctionnement 
Organigramme de l'Office des Changes
|[pic]...
tracking img