Gestion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1930 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
partie 0: introduction → histoire de la gestion

le début du commerce est le troc. La matière qui attire le plus les gens est l'or. Certain orfèvres ont donc inventé la monnaie. On a donc commencé à échanger tous les produits avec cette monnaie.
La première idée de gestion était de faire de la comptabilité: on avait entrée et sortie.
Le commerce et la gestion ont évolué avec les venniciens.La gestion a commencé coté théorique avec l'armée romaine. On a ensuite la révolution française, la révolution culturelle puis la révolution industrielle. On a l'invention de la machine à vapeur par J. Watt. Avant cette invention on était dans un système appelé le putting out, on est passé à l'industrie.
Suite à cette invention, l'économie mondiale a été multipliée par 3000.
le système de puttingout est le système dans lequel les gens étaient spécialisés dans une production et produisaient chez eux. Un marchand passait pour ensuite les vendre sur un marché.

A. Smith a conseillé ces gens de se rassembler dans un même lieu pour travailler ensemble. Il s'agit de diviser les taches et de se spécialiser chacun sur un tache. Le résultat a été multiplié par 3000.

l'homme qui vivait ettravaillait seul est devenu un homo economicus.

Cette période a introduit l'école classique avec 5 fondateurs qui sont des philosophes en gestion:
Smith: c'est un écossais avec une formation de philosophe et d'économiste. Il a parlé de 2 principes de bases: la division des tâches et la spécialisation en une seule tâche. Cette méthode est appliquée aujourd'hui
Taylor: il a repris les principes deSmith mais comme c'était un ingénieur, il a lancé l'OST afin d'améliorer la productivité et de trouver LA meilleure façon de faire. On a une division entre la conception et l'exécution du travail.
Taylor a appliqué cette méthode dans l'industrie des voitures et il l'a enseigné dans les écoles de commerce. On a donc le taylorisme dans toutes les usines. Les conséquences sont que l'on a transformél'homme en une machine, l'homme ne devait pas réfléchir et devait uniquement exécuter sa tâche. Le travail est devenu une succession d'étapes qui sont devenues chacune un atelier spécialisé. Taylor a aussi divisé en 2 types d'employés: les cols blancs qui ne sont là que pour faire des contrôles et les cols bleus qui sont la pour faire la même tâche et ne pas réfléchir.
Ford: il a travaillé dansla production des voitures et est à l'origine de la chaine de montage. Pour Ford, c'est le produit qui doit passer d'un atelier à un autre → ce ne sont pas les ouvriers qui se déplacent. C'est l'inventeur du travail à la chaine. Il est aussi à l'origine de l'homo economicus car il est à l'origine de la société de consommation. L'idée est d'augmenter les salaires des gens pour qu'ils aient unpouvoir d'achat. Les salariés vont dépenser les salaires en achetant les produits. Donc les quantités des produits vendus vont augmenter et les couts de production vont diminuer. Ford est à l'origine de la standardisation. De plus, Ford ne paye plus ces employés à la journée mais il les paye une fois par mois.
Les conséquences directes du fordisme sont que les usines sont devenues le point fort del'application de la gestion, on a de plus une forte augmentation de la production, une réduction des couts de production. Les avantages sont que les gens deviennent spécialistes et ont donc certaines connaissances et deviennent donc plus habile; de plus, on peut recruter des gens peut qualifier et ont peut donc payer des salaires inférieurs; cela permet aussi de contrôler les employés car ilsrépètent la même chose. Les inconvénients sont que cette méthode réduit le temps de production mais cela augmente le temps entre les 2 ateliers car on travaille par lot. Cette méthode a introduit un paradigme: l'effet d'expérience (les coûts unitaires diminues quand les quantités fabriquées augmentent → c'est grâce aux charges fixes) et l'économie d'échelle
Les économies d'échelles et l'effet de...
tracking img