Gestion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 202 (50350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE DU QUEBEC.

MEMOIRE DE RECHERCHE-ACTION PRESENTE A L'UNIVERSITE DU QUEBEC A CHICOUTIMI

COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAITRISE EN GESTION DES PMO

Par André Kagwa B.sp. Se. Comptables.

LA CONGRUITE ORGANISATIONNELLE ... POOR ONE GESTION INTEGREE. Diagnostic d'une entreprise: la Sucrerie Rwandaise de Kabuye.

Août 1984.

bibliothèque
Paul-Emile-Bouletj

UIUQAC

Miseen garde/Advice
Afin de rendre accessible au plus grand nombre le résultat des travaux de recherche menés par ses étudiants gradués et dans l'esprit des règles qui régissent le dépôt et la diffusion des mémoires et thèses produits dans cette Institution, l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est fière de rendre accessible une version complète et gratuite de cette œuvre. Motivated by a desireto make the results of its graduate students' research accessible to all, and in accordance with the rules governing the acceptation and diffusion of dissertations and theses in this Institution, the Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) is proud to make a complete version of this work available at no cost to the reader.

L'auteur conserve néanmoins la propriété du droit d'auteur qui protègece mémoire ou cette thèse. Ni le mémoire ou la thèse ni des extraits substantiels de ceux-ci ne peuvent être imprimés ou autrement reproduits sans son autorisation.

The author retains ownership of the copyright of this dissertation or thesis. Neither the dissertation or thesis, nor substantial extracts from it, may be printed or otherwise reproduced without the author's permission.

A mesparents, qui m'ont enseigné beaucoup de choses que les écoles n'enseignent pas.

Ru babyeyi banjye, bo banyigishije byinshi amashuli atigisha.

EN RESUME.

A la recherche de l'identité d'une science innommable, l'évolution a transformé l'administration en gestion, puis en management pour certains (avec une nuance d'efficacité supérieure), mais on pense déjà au macro—management et aumeta—management. La réalité est que ce management dont on cherche une dénomination transcende le cadre à l'intérieur duquel on veut souvent le confiner, car il devient, actuellement, trans, pluri ou multidisciplinaire. Dans notre étude, nous avons adopté le "management systémique", un être hybride qui naît du croisement de la science du management et de l'approche par les systèmes. Le vocable reproduit lecaractère de multi—représentativité qu'il faut reconnaître au management moderne. Notre premier choix s'est donc porté sur une approche multi-disciplinaire. Cependant, au-delà de ce débat de rebaptisation, on constate que l'application pratique reste un important défi lancé contre ce corps enrichi de connaissances. C'est pourquoi, au lieu de continuer à évoluer au sein d'élucubrations théoriquesstériles, nous nous sommes plutôt penché sur le choix d'une approche qui nous permettrait de rapprocher ces théories de la pratique. Et, notre second choix, subordonné au premier, fut: la méthodologie de Checkland ... développée pour aider ^ la résolution des problèmes pratiques complexes des organisations humaines. Ainsi armé, nous avons étudié un cas d'une entreprise étatique, "La SucrerieRwandaise de Kabuye" située au Rwanda, en Afrique Centrale; pour laquelle nous avons effectué un diagnostic tous azimuts et omni-sectoriel. Un séjour de six (6) mois dans cette entreprise nous a permis de constater qu'à la fin de sa I 5 e m e année de fonctionnement, elle voit s'accumuler toutes sortes de problèmes: - de production: manque de matières premières et vieillesse d'équipements de production; -de ressources humaines: fraudes multiples, climat d'insécurité ...; - d'image publique; - etc. Le regroupement de ces problèmes devait nous permettre, à partir de la grande richesse des interactions et interréactions, ainsi que de l'indispensable abstraction de la synergie, de dégager le péché de la non-coordination. L'entreprise souffrait en réalité d'un manque d'organisation. Il fallait...
tracking img