Gestionnaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 85 (21241 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
❖ Le concept de la monnaie
❖ Echange
❖ Le troc
❖ La monnaie

Introduction
L'explosion des échanges, la multiplication des biens économiques et la spécialisation de la production ne peut se faire que si les modalités d'échanges sont facilitées. A la place du troc (échange d'un bien contre un autre bien) l'homme crée donc un bien particulier permettant de faciliter leséchanges entre agents économiques : la monnaie. Ce bien particulier accepté par l'ensemble des agents économiques, n'a pas de valeur en lui-même, mais dépend des valeurs correspondant aux richesses crées dans une économie. La masse monétaire en circulation dans une économie dépend donc des besoins de financement des agents économiques . Avec le temps, l'Etat, détenteur du droit d'émettre de lamonnaie, a délégué cette fonction aux institutions financières et se contente de contrôler les quantités de monnaie émises dans l'économie. Ainsi dans ce cours nous allons voir ensemble l’origine de la monnaie, les mécanismes de sa création, le rôle des institutions financières dans sa création, etc.

Le concept de la monnaie
Indispensable, objet de convoitise, source de conflits, signe dela richesse, la monnaie reste mystérieuse.
D’après le grand savant français Blaise Pascal : « le concept de la monnaie renvoie à un milieu entre rien et tout, un intermédiaire obligé et obligeant découlant d’une réalité fondamentale sans laquelle on ne peut faire grand-chose. »

Ce concept intervient comme une pierre d’achoppement, un écueil contre lequel les esprits s’échouent et sedivisent en autant d’oppositions qu’autour des croyances religieuses ou philosophiques. La monnaie crée toujours problèmes, dont les grandes familles d’esprit se raffolent en posant des interrogations angoissantes et empreintes de contradictions les unes aussi fondées que les autres.
Ces oppositions donnent lieu à toute une série d’écoles de pensées, de théories savantes et d’ouvrages variés quiont jalonné et qui jalonnent encore l’histoire de la science économique.

L’Echange
Mode de circulation de biens et services impliquant une évaluation, une négociation, un accord de deux volontés et un transfert entre les parties.
Dans les sociétés primitives l'échange était considéré comme une garantie de paix entre les tribus. Il suit un schéma qui est le suivant. On part du principe quel'échange se fait entre un donneur et un receveur.
• Le donneur donne quelque chose d'une certaine valeur (objet, aliments, aide...)
• Le receveur se doit d'accepter. S'il n'accepte pas cela signifie qu'il refuse le rapport social.
• Le receveur doit rendre un élément d'une autre valeur, de préférence, supérieure et pas immédiatement. S'il rend immédiatement, c'est qu'il refuse lerapport social.
Ainsi on définie l’échange comme l’Acte par lequel on abandonne une chose à quelqu'un pour en recevoir une autre en contrepartie.
En échange de son domaine, il lui a donné des rentes, une maison.
Je lui ai cédé ma montre, il m’a donné un tableau. C'est un échange avantageux
La valeur d'échange — ou prix relatif — définit le taux auquel une marchandise s'échange.Par exemple, une tonne de coton s'échange contre 200 kilos de veste en coton. La valeur d'échange, est relative à un autre bien, la valeur d'usage quant à elle est relative au besoin (elle est subjective).
Marx développe dans le livre I du Capital sa théorie de la valeur, selon laquelle toute marchandise possède une valeur d'échange et une valeur d'usage. La valeur d'usage est l'utilitéconcrète du bien. Elle est donnée par la nature et la quantité de la marchandise. La valeur d'échange est une propriété de la marchandise qui permet de la confronter avec d'autres marchandises sur le marché en vue de l'échange.

Troc
C’est l’échange de biens contre d’autres biens sans utilisation de monnaie. Une économie de troc est une économie dans laquelle tous les échanges marchands se...
tracking img