Gfdgfdgfdgfd gfdgfd

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1910 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'évolution des modèles américain et soviétique dans les années 50 et 60 : ruptures et continuité.

samedi 28 mai 2005 :: Leçons Histoire :: Alerter la modération

Les modèles américain et soviétique se transforment-ils dans les décennies 1950-1960 ? Connaissent-ils une éventuelle diffusion dans le monde?

Les modèles idéologiques sont donc constitués d'un ensemble reposant sur des valeurs,des pratiques culturelles, des mythes fondateurs, des organisations socio-économiques, des normes légales et politiques régissant les rapports Etat/société civile. Ces modèles ne sont immuables ni dans le temps ni dans l'espace.

On peut donc se demander si ces modèles se transforment dans les décennies 1950-1960. On peut également s'intéresser à leur éventuelle diffusion dans le monde.

I Larupture avec le totalitarisme stalinien ?

a) Sous Khrouchtchev, la volonté affichée d'en finir avec le Stalinisme.

L'élimination des fidèles de Staline.

Beria, chef du NKGB, est d'abord écarté du pouvoir puis il disparaît de façon obscure. Juin 53 au moment de son arrestation ou décembre 1953 à la suite d'un procès ?

Malenkov est écarté du pouvoir puis en 1957, il est nommé directeurd'une usine dans une région éloignée.

Molotov, commissaire aux affaires étrangères est nommé ambassadeur en Mongolie.

Rem : C'est une nouveauté, désormais l'élimination politique n'est pas synonyme d'élimination physique.

Libération de millions de détenus politiques.

Les institutions politiques importantes sont réunies plus régulièrement. Ex : Le comité central du PC est réuni 6 foisentre 1953 et 1953.

Les révélations.

En 1956, à l'occasion du XX ème congrès du PC, K. lit un rapport où sont avoués les crimes staliniens. K. y dénonce également, en particulier, le développement du culte du chef.

De nouvelles priorités socio-économiques.

K. souhaite développer l'industrie de consommation et d'équipement. Il veut augmenter les capacités de logement en URSS. Le temps detravail est diminué. L'âge de la retraite est abaissé. (55 ans pour les femmes 60 ans pour les hommes).

En politique étrangère, K renoue avec Tito. Apparaît l'idée selon laquelle il peut exister plusieurs voies.

Il réforme l'éducation en la rendant plus égalitaire. (enseignement secondaire gratuit, bourses attribuées selon le niveau de ressource)

Conclusion : Sous K. le système politiquen'est plus totalitaire, le régime est moins personnel. Mais y a-t-il rupture avec le modèle soviétique ?

b) Les limites des réformes du Khrouchtchevisme.

Le maintien d'une démocratie populaire.

Le parti conserve le monopole du pouvoir. Les réformes politiques de K. se limitent au sommet de la hiérarchie politique.

Il n'y a pas d'extension de la démocratie. La population restesurveillée. En 1954, le NKGB devient KGB.

Il faut évoquer, par exemple, les persécutions subies par Boris Pasternak, auteur de Docteur Jivago.

Le contrôle des démocraties populaires.

Dans les pays frères, on peut rompre avec le Stalinisme mais pas avec la démocratie populaire. En 56, des soulèvements éclatent en Pologne et en Hongrie. Gomulka maintient le principe de démocratie populaire alors queImre Nagy en Hongrie souhaite abandonner ce modèle. L'insurrection hongroise est donc réprimée par les chars russes. Imre Nagy se réfugie dans l'ambassade de Yougoslavie, Il n'en sort que contre la promesse de la liberté. Il est enlevé emprisonné en Roumanie et condamné à mort en 58 par un tribunal soviétique.

K. échoue sur le plan économique.

Il est confronté à l'opposition de lanomenklatura qui voit ses privilèges menacés.

Nomenklatura : Liste des fonctions administratives les plus importantes dans le système soviétique. Par extension, désigne la classe de privilégiés.

Enfin, il recule en 62 à l'occasion de la crise de Cuba.

K. est donc finalement à son tour écarté du pouvoir en 1964. On l'accuse notamment d'avoir mis en place un pouvoir personnel.

Conclusion : Si...
tracking img