Ggju

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10725 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A

tlas de l'Intégration Régionale
en Afrique de l'Ouest

Série économie

Le

pétroLe

et Le gaz
Introduction

Les premiers gisements pétroliers commercialement exploitables
sont découverts en 1956, en Afrique de l’Ouest, au Nigeria, dans le bassin du delta du Niger. Au fil du temps, il apparaît que la région dispose de réserves de pétrole et de gaz naturel parmi les plusimportantes du monde. En une vingtaine d’années, le Nigeria devient le principal producteur pétrolier d’Afrique. Les années 1980 et 1990 voient décliner l’intérêt pour le pétrole africain sous l’effet des chocs pétroliers, de la baisse des prix mondiaux et de changements politiques importants en Afrique et ailleurs.

L’entrée dans le XXI
L’atlas de l’intégration régionale est une initiative de la CEDEAOet du CSAO / OCDE, financée par les coopérations française, suisse et luxembourgeoise. Classés en quatre séries (population, espaces, économie, environnement), en les chapitres de l’atlas sont produits graduellement et mis en 2006/2007 sur le site ligne

ème

siècle s’accompagne d’une nouvelle hausse de la

demande en pétrole et en gaz naturel africains. Tous les grands groupes énergétiquesinternationaux investissent sur le continent, des puits sont forés le long des côtes, du nord au sud depuis le Maroc jusqu’en Namibie, ainsi qu’à l’intérieur des terres. La production et les réserves prouvées atteignent des niveaux inégalés. Aujourd’hui, plusieurs facteurs influent sur la production pétrolière en Afrique : la forte demande mondiale, des niveaux de prix jamais atteints en trenteans et les nouvelles technologies d’exploration et de production gazière et pétrolière.

L’objet du présent chapitre de l’Atlas de l’intégration régionale est de décrire la situation
pétrolière et gazière mondiale, de décrire les rôles que le gaz et le pétrole africains sont appelés à jouer dans les prochaines décennies en Afrique de l’Ouest et de présenter quelques enjeux et perspectivesd’avenir pour la région.

www.atlas-ouestafrique.org.

I. Le marché mondial du pétrole
1.1 Un monde assoiffé d’or noir

Schématiquement, le marché mondial du pétrole est divisé en deux « blocs » :


Le premier est caractérisé par une consommation importante et des importations nettes. Il est composé de l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie et le Pacifique.

CLUB DU SAHEL ET DE L’AFRIQUE DEL’OUEST

SAHEL AND WEST AFRICA CLUB

CEDEAO-CSAO/OCDE©2007 – Avril 2007

Atlas de l'Intégration Régionale
en Afrique de l'Ouest

Tableau 1. Les 10 premiers pays consommateurs, importateurs et exportateurs en 2005 (en millions de barils par jour et en % du total mondial) Rang 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Consommation États-Unis 20,7 (24,6 Chine 7,3 (8,9 Japon 5,4 (6,4 Russie 2,8 (3,4Allemagne 2,6 (3,2 Inde 2,5 (3,0 Corée du Sud 2,3 (2,7 Canada 2,2 (2,6 France 2,0 (2,4 Mexique 2,0 (2,3 %) %) %) %) %) %) %) %) %) %) Importations États-Unis 13,8 (27,7 Japon 5,4 (10,7 Chine 3,7 (7,4 Allemagne 2,6 (5,2 Corée du Sud 2,3 (4,6 France 2,0 (3,1 Inde 1,7 (3,4 Italie 1,7 (3,4 Espagne 1,6 (3,2 Pays-Bas 1,0 (2,1 %) %) %) %) %) %) %) %) %) %)Exportations Arabie saoudite 9,1 (18,3 Russie 6,8 (13,6 Norvège 2,7 (5,4 Venezuela 2,5 (5,3 Iran 2,4 (4,8 Émirats arabes unis 2,4 (4,8 Koweit 2,4 (4,7 Nigeria 2,3 (4,6 Mexique 1,8 (3,6 Algérie 1,8 (3,5 %) %) %) %) %) %) %) %) %) %)

Source : BP 2006



Le second est marqué par une faible consommation et des exportations nettes. Il regroupe le Moyen-Orient, l’ex-URSS,l’Afrique et l’Amérique latine, (cf. carte 1).

Cette

configuration ne connaît que deux modifications majeures au

cours des vingt dernières années. La première voit l’émergence de la Russie et des autres pays de l’ex-URSS devenus de grands exportateurs de pétrole brut (suite à d’importants investissements d’exploration et à une baisse de la consommation intérieure). La seconde...
tracking img