Gibert joseph

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GROSSELLI Sara BTS MUC 2

DM de Management

Cas Gibert Joseph

Créer en 1888, l’entreprise familiale Gibert Joseph, devient leader du marché de l’occasion du livre en France.

Etape 1 :

Le métier est le savoir-faire de l’entreprise, sa spécialité. Pour Gibert Joseph, son métier est libraire.

La finalité correspond au but que se fixe l’entreprise, au rôle qu’elle compte tenirdans la société. Ses finalités sont l’achat et la vente de livres neufs et d’occasions. Ainsi que de développer un réseau.

Les objectifs sont l’expression des finalités de l‘entreprise. C’est le résultat précis à atteindre dans un délai déterminé. Il est défini quantitativement ou qualitativement.

Etape 2 :

- La méthode PESTEL est un outil qui a pour but d’analyser lemacro-environnement de l’entreprise en six grands domaines : Politique, Economique, Socioculturel, Technologie, Ecologie et Légale.

Politique : Le syndicat de la librairie préconise une coopération resserrée entre les acteurs de la chaîne du livre avec la technologie pour créer des livres numériques.

Economique : le marché du livre connait une baisse d’activité de -5%, les difficultés du marchéphonographique donc cela affecte le pôle disque.

Socioculturel : téléchargement illégal donc les rayons de disques et de DVD ne connaissent pas le succès attendu.

Technologie : Internet est un nouveau biais de vente.

Ecologie :

Légale : Loi LANG fixe un prix unique. Un prix est fixé pour chaque ouvrage par l’éditeur et importateur, pour qu’il soit vendu au même prix pour tous les détaillants.

-L’ analyse SWOT résume les conclusions essentielles de l’analyse de l’environnement et de la capacité stratégique d’une organisation.

|Diagnostique Interne |
|FORCE |FAIBLESSE|
|- Existe depuis plus de 120 ans. C’est une entreprise pérenne et |- se diversifie dans d’autres produits (papeterie, CD, DVD), avec |
|stable. |une spécialisation dans les disques ce qui entraine une perte des |
|- Un large réseau de distribution en France (28 librairies) |repaires sur son métier debase : libraire. |
|- 9 magasins du réseau sont parmi les 100 plus grosses librairies |- c’est une entreprise familiale et qui ne s’ouvre pas aux |
|indépendantes |investisseurs, donc l’entreprise a des difficultés pour grossir |
|- Une plate forme de 7000m² qui permet de mieux desservir tout le |- unsite internet qui ne marche pas comme l’avait espéré le |
|réseau et de stocker plus de produits |libraire |
|- Référencement profond, avec un assortissement de 350 000 titres. |- marge faible par rapport aux autres commerces comme les hyper |
|Il est le seul à pouvoir proposer ça. Il permet lepluralisme et la |marchés car ces derniers disposent de moyens financiers et d’une |
|variété pour les lecteurs |force de négociation plus grande qui leur permet d’obtenir les |
|- Pratique ses prix sur les livres d’occasion. |meilleurs marges. |
|- L’occasion représente 30%du CA | |
|- Diversification des produits (CD, DVD, Livre scolaire) | |
|- Son rôle intellectuel est primordial car elle garde une activité | |
|de...
tracking img